GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Guinée – La Coordination du Fouta Djallon en Côte d’Ivoire à Alpha Condé : «Nous n’accepterons plus d’être massacrés et spoliés dans le silence»

 

 

La gestion du pouvoir d’Etat en Guinée par le régime d’Alpha Condé est décriée par la Communauté peuhl. La Coordination du Fouta Djallon, regroupement d’ethnie peuhl en Côte d’Ivoire est montée au créneau hier dimanche pour fustiger le régime en place à Conakry.

 

 

«Nous n’accepterons plus d’être massacrés et spoliés dans le silence», a mis en garde la Coordination du Fouta Djallon en Côte d’Ivoire. La Communauté peuhl se dit la cible d’un régime dont «le seul programme politique et social est la destruction physique, psychique, économique et politique des peuhls ». La Coordination du Fouta Djallon a exhorté le Président guinéen «Alpha Condé à revoir sa politique».

Les Peuhls Guinéens vivant en Côte d’Ivoire ont qualifié de «complot», la tentative d’assassinat du Président guinéen, il y a deux semaines. Selon la Coordination du Fouta Djallon en Côte d’Ivoire, cette «mise en scène a été orchestrée pour éliminer» des ressortissants peuhls. «80% des personnes arrêtées au lendemain de cette attaque sont toutes des peuhls », a révélé le professeur Yaya Diallo, le Chargé de communication de la Coordination.

Les peuhls vivant sur le territoire ivoirien, accusent par ailleurs Alpha Condé de vouloir «reprendre la Guinée là où Sékou Touré l’a laissée». A savoir «revenir à un système qui a assassiné plus de 50.000 fils de Guinée selon les chiffres d’Amnesty International».

La Coordination du Fouta Djallon à Abidjan veut comme preuve de cet acharnement du régime d’Alpha Condé contre les Peuhl, les récentes sorties de proches d’Alpha Condé. Le nouveau Médiateur de la République, le Général Facinet Touré a déclaré, au cours d’une conférence de presse, que «les peuhls ne doivent pas chercher à conquérir le pouvoir politique qui doit être réservé aux autres ethnies de la Guinée». Pour la simple raison, que les Peuhls ont «le pouvoir économique» et que cela leur était «suffisant».

Dans cette même perspective, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Alassane Condé a recommandé que le leader de l’Union des Forces Démocratique de Guinée (Ufdg), l’opposant Cellou Dalein Diallo retourne en Somalie avec ses militants, faisant allusion aux peuhls.

En réaction à ces déclarations, la Coordination du Fouta Djallon en Côte d’Ivoire a rappelé que «la réussite économique des peulhs est le résultat de leur labeur, de leur refus de développer la mentalité d’éternels assistés, attendant tout de l’Etat».

Convaincu que «la Guinée est confrontée à une dictature naissante» avec l’Avènement d’Alpha Condé au pouvoir, Moktar Diallo a lancé : «Nous appliquerons désormais la maxime de Malcom X».

Selon la Coordination du Fouta Djallon en Côte d’Ivoire, ce sont un plus de 900.000 Guinéens d’origine peuhl qui vivent sur le territoire ivoirien.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article