/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

 

Par le biais de leur co-entreprise Guinée Alumina Corporation (GAC), l’émirati Mubadala et son associé Dubai Aluminium Co (DUBAL) vont exploiter la bauxite de la mine de Sangarédi. Pour ce faire, GAC a avant tout signé lundi un accord avec le gouvernement guinéen.

Cinq milliards de dollars, c’est le montant que GAC compte investir sur les 8 prochaines années dans le développement de la mine de bauxite de Sangarédi. En clair, cette co-entreprise entend consacrer une enveloppe d’un milliard de dollars pour la construction de la mine.

Selon le cahier de charges établi, la bauxite de Sangarédi devrait être exportée à partir de 2017. Le reste de l’investissement, soit 4 milliards de dollars, servira à mettre en place une raffinerie d’alumine et à développer un port multiutilisateur à Kamsar (nord-ouest). Pour ce qui est de l’usine, elle sera dotée d’une capacité de production annuelle de 2 millions de tonnes d’alumine. Sa construction sera lancée en 2018 et il faudra attendre 4 ans (2022) pour que son exploitation commerciale soit entamée. Quant au port de Kamsar, il devrait déjà être opérationnel en 2017.

Le gouvernement guinéen espère beaucoup de retombées économiques positives à partir de cette initiative. En effet, elle entre dans la nouvelle politique gouvernementale, « axée sur la promotion des investissements privés et des partenariats stratégiques », a expliqué le ministre guinéen des Mines et de la Géologie, M. Mohamed Lamine Fofana. Cette autorité a également révélé que ce plan de développement vise à créer environ 14.000 emplois directs comme indirects dans le pays. C’est donc bénéfique pour l’Exécutif de collaborer avec des groupes qu’il connaît déjà. En effet, Mubadala et DUBAL avaient racheté, il y a à peine 6 mois, des parts de l’australien BHP Billiton et de l’américain Global Alumina, anciens actionnaires dans la mine de Sangarédi.

Commenter cet article