/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

Le Conseil national de la communication a exhorté mardi les medias nationaux à s’abstenir de publier ou de diffuser des messages susceptibles d’exacerber les tensions sociales et d’approfondir les blessures des proches des victimes des dernières attaques à mains armées.

Dans une déclaration à la pesse, le CNC s’est dit inquiet de la recrudescence du grand banditisme qui crée un climat de panique au sein de la population et risque de décourager les investisseurs et les nombreux touristes qui veulent découvrir le pays.

Cette situation fait suite aux crimes perpétrés récemment à Conakry et qui ont entraîné des décès de plusieurs personnes dont Mme Boiro, directrice nationale du trésor public et un jeune ingénieur de télécommunication travaillant dans une société de télécom de la place.

Selon la présidente du CNC Mme Martine Condé, la médiatisation de ces "évènements malheureux", est un devoir pour les médias qui doivent jouer leur rôle dans l’information du public, en faisant prévaloir la responsabilité sociale des journalistes.

C’est pourquoi, le CNC lance un appel aux médias nationaux et étrangers à traiter ces évènements avec responsabilité, retenue et patriotisme.

Par ailleurs, il invite les médias à s’abstenir de tirer des conclusions hâtives étant donné que les enquêtes policières et judiciaires sont en cours.

Plus de six personnes ont été tuées la semaine dernière dans les attaques à mains armées dans les différents quartiers en haute banlieue de Conakry et dans certaines grandes agglomérations de l’intérieur du pays, selon des sources policières.

Commenter cet article