GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Guinée - Les corps de quatre opposants tués en septembre remis aux familles

Les autorités guinéenness ont remis les corps de quatre opposants tués lors de violences en septembre à Conakry et qui seront inhumés vendredi, a-t-on appris jeudi auprès de l'opposition à Conakry.

Les corps des "quatre victimes de la répression policière du 27 septembre", qui avaient été réclamés par une quarantaine de partis d'opposition, ont été "restitués à leurs familles", a affirmé à l'AFP Fodé Oussou Fofana, de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG, principal parti d'opposition).

Leurs obsèques auront lieu vendredi et seront marquées par une levée des corps puis une prière à la grande mosquée de Conakry, avant une marche funèbre jusqu'au cimetière du quartier de Bambéto où leur inhumation est prévue dans l'après-midi, a expliqué M. Fofana.

Le 27 septembre, des violences avaient éclaté à Conakry après l'interdiction d'un rassemblement de l'opposition qui entendait exprimer sa crainte d'un "hold-up électoral" à l'occasion des élections législatives prévues le 29 décembre.

Un bilan officiel avait fait état de deux morts et une quarantaine de blessés, des sources hospitalières et l'opposition ayant mentionné quatre morts.

Plus de 320 personnes avaient été arrêtées pendant et après les violences du 27 septembre, notamment pour "attroupement interdit".

Plusieurs ont comparu devant un tribunal de la banlieue de Conakry, qui a déjà condamné une soixantaine de personnes à des peines de prison ferme (de 4 mois à un an) et avec sursis. 157 autres prévenus demeurent en détention préventive.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article