/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

 

Après plusieurs semaines d’affrontements à Guéckédou entre les pros et anti Boukary Keïta, une délégation composée de huit leaders dont Cellou Dalein Diallo de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Mouctar Diallo des Nouvelles forces démocratiques (NFD), Faya Millimono du Bloc Libéral, Charles Pascal Tolno du Parti du peuple de Guinée (PPG), Jean Marc Telliano sont actuellement sur le terrain pour constater les faits, apporter le soutien de l’opposition aux victimes et présenter leur condoléances aux familles des personnes qui ont perdues leur vie lors de ces affrontements .

Des affrontements qui ont fait trois morts et plusieurs blessés soit par balles ou par armes blanches selon une source gouvernementale.

Selon Dr Faya Millimono du Bloc Libéral joint au téléphone ce matin par koaci.com, depuis leur arrivé, le domicile de Jean Marc Telliano qui abrite la mission de l’opposition est assiégé par des forces de l’ordre : « Nous sommes encerclés encerclé en ce moment même par des forces de l’ordre au domicile de Jean Marc Telliano et nous sommes tous à l’intérieur. La ville est complètement militarisée », témoigne t-il. 

Et Dr Millimono d’ajouter : « Notre mission ici est de rencontrer toutes les victimes pour recoudre le tissu social que Alpha Condé et son gouvernement ont déchiré et continuent à déchirer et pour cela, nous allons non seulement rencontrer les victimes pro et anti préfet Boukary Keïta. Car, pour nous, ils sont tous des Guinéens qu’Alpha Condé divise ».

Quant au chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, il a dans son discours tenue mercredi à leur arrivée dans la ville de Guéckédou devant le doyen des sages de ladite localité, déclaré que l’opposition est une opposition patriotique qui est à Guéckédou pour monter leur patriotisme et surtout monter que la vie humaine est plus que tout.

Il faut signaler qu’une mission gouvernementale séjourne également dans la ville de Guéckédou trois jours après le début des affrontements.

A rappeler, que ces affrontements entre pros et anti préfet Boukary Keïta font suite à l’interdiction par celui-ci des jeunes de l’opposition de se rendre au fleuve Makona pour les fêtes de fin d’années. Il est également accusé d’avoir proféré des injures publiques sur une radio locale de la place à l’encontre des femmes et des sages de Guéckédou.

 

koaci.com

Commenter cet article