/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

 

Les 75 manifestants, dont une cinquantaine d'élèves, arrêtés à la suite de violents heurts avec les forces de l'ordre en début de semaine à Kamsar (nord-ouest de la Guinée), ont été libérés samedi, a-t-on appris dimanche de source judiciaire.


               "Après un interrogatoire à la prison civile de Boké où ils avaient été incarcérés, les autorités ont estimé que, pour la paix sociale et la quiétude dans la cité industrielle de Kamsar, il fallait jouer l'apaisement en libérant les enfants", a déclaré à l'AFP cette source à 
Boké, ville principale de la région où est située Kamsar.


               "Plusieurs interventions et messages allant dans le sens de l'apaisement venant de Conakry" ont été envoyés, "qui ont contribué au dénouement heureux de cette affaire", a-t-elle précisé.


               Les manifestants, en majorité des lycéens et collégiens, avaient été arrêtés mardi lors de violentes manifestations les ayant opposés aux forces de l'ordre après la mort d'un des leurs, victime d'un accident de la route, à l'hôpital de Kamsar. Des dizaines de personnes avaient été blessées et des locaux de police et de gendarmerie, saccagés.


               Selon des manifestants, la mort de leur camarade était le résultat de la négligence de l'hôpital, accusation formellement démentie par un responsable de l'établissement.


               Une source à la mairie de Boké avait affirmé que "des négociations étaient en cours depuis mercredi pour obtenir la libération des élèves avant le week-end faute de quoi leurs camarades refuseraient de reprendre les cours. Et qu'en pareil cas il faut toujours s'attendre à d'autres troubles".

Commenter cet article