GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

GUINÉE : Lounceny Camara désavoué par des commissaires de la CENI

 

 Au cours d’une conférence de presse qu’ils ont conjointement aminés ce mercredi, cinq commissaires de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ont publiquement désavoué les actes posés par le président de la CENI Lounceny Camara.

Dans une déclaration signée par les cinq commissaires à savoir, El hadj Boubacar Diallo, Thierno Seydou Bayo, Mamoudou Diallo, Abdourahamane Telly Touré et Mamie Sia Tolno, ils ont dénoncé la gestion interne de la CENI par Louncény Camara en ces termes : «Une Cellule technique mise en place par M. Louncény Camara, composée des représentants du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, des partenaires au développement, des partis politiques de la mouvance et quelques commissaires, siège de façon permanente et agit en lieu et place de la plénière souveraine » regrette t-ils avant de poursuivre : « Les dispositions des articles 5 et 6 du règlement intérieur qui stipulent entre autres que l’Assemblée plénière est l’instance suprême de la CENI. Elle se compose de l’ensemble de ses membres. Maintenant, nous assistons impuissants à l’affectation controversée des opérateurs de saisie et maintenanciers, au début de l’acheminement du matériel et kits d’enrôlement des électeurs dont la fiabilité et la sécurité ont fait l’objet de réserves pertinentes de la part de l’auditeur commis à cet effet ».

Parlant du travail effectué par des auditeurs indépendants, les conférenciers affirment sans détour : « Selon les auditeurs, le logiciel AFIS des kits de Waymark de consolidation centralisée des données et d’impression de cartes, de listes et autres documents électoraux, qui permet surtout d’éliminer les doublons est encore en phase de développement, nul ne sait si le transfert des données de base alphanumériques et biométriques du fichier SAGEM a pu être réalisé».

Par ailleurs, les cinq commissaires estiment que la date du 8 juillet 2012 pour la tenue des législatives n’est pas tenable et pire ils pensent que les actes actuels de la CENI sont illégaux au vu de la loi 013 qui a crée l’institution en 2007. 

 

koaci.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article