/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba/reuters

 

Le gouvernement guinéen a annoncé ce  mercredi le report de son projet de révision des listes électorales, un geste qui pourrait ouvrir la voie à des discussions avec l'opposition après les émeutes de la semaine dernière à Conakry. Les autorités ont expliqué ce report par des retards dans la fourniture du matériel nécessaire aux opérations. Des élections législatives sont prévues à la fin de l'année en Guinée, comme le réclament les pays donateurs.

«En raison de retards dans la fourniture par l'Afrique du Sud du matériel nécessaire à la révision des listes électorales, le début de ce processus de révision, fixé initialement au 5 octobre, a été repoussé à une autre date qui sera décidée par le président de la Commission électorale», a annoncé la Commission à la télévision mardi soir. Cette décision, saluée par l'opposition, pourrait entraîner l'ouverture de discussions avec les autorités.

L'opposition «attend toujours que [ses] exigences soient prises en compte»

«C'est un revirement dont nous prenons acte mais nous attendons toujours que nos exigences soient prises en compte, notamment la libération de nos partisans arrêtés la semaine dernière et la fin des atteintes aux droits de l'homme», a dit à Reuters Mouctar Diallo, porte-parole de l'opposition. «A ce moment-là, nous pourrons engager des discussions.»

Samedi dernier, le président Alpha Condé a proposé d'ouvrir un dialogue avec l'opposition après les émeutes qui ont fait trois morts à Conakry, la capitale. Les opposants accusent le pouvoir d'ignorer leurs griefs et de gouverner unilatéralement à la suite de l'élection présidentielle de la fin 2010, qui a consacré de peu la victoire d'Alpha Condé. Ils redoutent en outre que le chef de l'Etat ne cherche à truquer les élections législatives.

Commenter cet article