GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

GUINEE- UA : L’UA décerne un satisfécit au Président Blaise Compaoré



L’union africaine par le biais de son Conseil de paix et de sécurité a chaleureusement félicité le Président burkinabé pour son rôle de médiation dans la crise guinéenne. Ce Conseil s’est tenu ce 11 mars, en son 220ème réunion.



« Le Conseil a félicité le Président Blaise Compaoré du Burkina Faso, Médiateur dans la crise guinéenne, pour son implication déterminante en vue d’assurer une Transition réussie, et a salué la signature, le 15 janvier 2010, de la Déclaration conjointe de Ouagadougou  , document de référence pour la Transition, qui marque un tournant décisif dans le processus de sortie de crise et constitue une contribution significative à la réalisation des objectifs de l’Année de la paix et de la sécurité, proclamée par la Session spéciale de la Conférence de l’Union, tenue à Tripoli, le 31 août 2009 », déclare -t-on dans le communiqué.



De même, « Le Conseil a encouragé les parties guinéennes à préserver le consensus qui prévaut entre la classe politique, le Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD) et toutes les composantes de la société guinéenne », et les  exhorte « à œuvrer à la mise en œuvre diligente et intégrale de la Déclaration conjointe de Ouagadougou », nous apprend le communiqué. Le processus de transition a aussi été encouragé.


« Le Conseil a noté avec satisfaction la confirmation que les membres du CNDD, du CNT, le chef de l'Etat de Transition, le Premier ministre et les membres du Gouvernement d'union nationale, ainsi que les membres des Forces de Défense et de Sécurité en activité, ne peuvent pas être candidats à l’élection présidentielle qui clôturera la Transition, conformément au point 8 de la Déclaration conjointe de Ouagadougou », déclare –t- on dans le communiqué. La fixation du premier tour de l’élection présidentielle le 27 juin par le général Sékouba   Konaté a eu un écho favorable auprès du Conseil de paix et de sécurité de l’UA. Le Conseil a aussi invité les Etats membres à marcher sur les pas du Nigéria « en contribuant au budget électoral ».


Enfin, le Conseil lance un appel « aux partenaires bilatéraux et multilatéraux de la Guinée pour qu’ils apportent leur appui à la relance économique et aux réformes institutionnelles  visant à la consolidation de la démocratie, de la réconciliation nationale et du développement économique, en particulier la démilitarisation de l’Administration territoriale et la réforme du secteur de la Justice identifiées comme tâches prioritaires », peut-on lire dans le communiqué.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article