/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par Mohamed Diallo

Les commerçants du marché Madina, considéré comme le poumon de l’économie guinéenne, se sont réveillés dans la stupeur, ce vendredi 7 février. Un incendie s’est déclenché dans la nuit du jeudi au vendredi, au marché de Madina, des centaines de millions qui sont pas partis en fumée.

Un grave incendie s’est déclenché dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 février, au marché de Madina, considéré comme le poumon économique de la Guinée. Sur les lieux, non loin de la casse, dans l’après-midi de ce vendredi 7 février, c’est un sentiment de désolation qui se lisait sur les visages des commerçants.

Le spectacle est effarant et ça sent le brûlis. Baldé Abdourahmane, commerçant et victime raconte, le cœur serré : « C’est vers 3 heures du matin qu’on m’a appelé pour me dire que mon magasin avait pris feu. On est allé chercher les sapeurs pompiers de Bambéto. Ils ont fait de leur mieux et ils ont limités les dégâts. Car, sans leur intervention, les autres magasins auraient pris feu. Au total trois magasins et un hangar ont pris feu. Il y avait du matériel de construction, de la peinture. Le feu a pris son départ là où il y a les travailleurs caoutchouc. Ce sont des centaines millions qui sont partis en fumée.

Sur les causes de cet incendie, M Baldé est sans ambages : « C’est d’origine criminel. C’est un malfaiteur qui l’a fait. Il a tenté de le faire avec un autre la même nuit, mais notre voisin avait de l’eau et a pu maîtriser le feu ».

Autre fait à noter, selon M Baldé, les responsables du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) sont venus faire le constat et leur ont demandé de s’adresser aux autorités du marché pour faire la lumière sur cet incendie qui est loin d’être une première dans ce marché.

Moussa Chérif, chauffeur qui a alerté les voisins et sauvé trois jeunes qui dormaient dans l’un des magasins, raconte : « Moi, je suis à la casse. Lorsque j’ai vu le feu de loin, cela m’a inquiété, car c’était la première fois que je voyais ça. Je me suis approché et j’ai tapé devant le magasin pour réveiller Ibrahima Dialllo, Ibrahima Sory Diallo et Mamadou Aliou Diallo, qui dormaient. Heureusement, ils m’ont entendu et sont sortis ».

Il faut noter que ce n’est pas le premier cas d’incendie qui est signalé à Madina. En plus de cet état de fait, les commerçants sont confrontés à un problème d’insécurité récurrent.

Commenter cet article