/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par TAD

Les éternels pyromanes Idrissa Chérif et son acolyte Moussa Keïta commencent à comprendre qu'ils sont venus du néant et y retournent inexorablement.

Dadis, dans son pseudo mea culpa de Ouaga a chargé son « entourage » de l'avoir induit en erreur. L'excuse classique déjà employée par Sékou et Conté et largement diffusée par les PDGistes et autres souteneurs perdus de son « excellence » le Général Conté. Mais nous savons aussi, selon le proverbe peulh, que l'eau coule toujours du côté il ya une pente. C’est-à dire que le flatteur sait reconnaitre l'oreille attentive.


Dadis avait déjà le comportement de pyromane prêt à tout pour s'incruster au pouvoir dit « ramassé » dans la rue. Ce qui est faux, le pouvoir appartenant toujours au peuple. L'érection de camps d'entrainement de milices ethniques encadrées par des mercenaires et des soldats de fortune libériens et sierra-léonais a été une manœuvre de Dadis, avec les résultats que nous connaissons. Cette forfaiture sera payée devant les tribunaux du droit.



La passation de service de Komara-Doré, inhabituellement tenue au Palais du Peuple a été riche d'enseignements:


« Quelques membres du CNDD et les ministres sortants du gouvernement Komara occupaient la loge officielle. Quelques instants après, arrivent le Commandant Moussa Kéita, ministre secrétaire permanent du CNDD et Idrissa Chérif, ministre chargé de la communication à la présidence de la république du gouvernement sortant. Les deux hommes, venus en retard, s’empressent de monter sur l’auditorium pour prendre place à la loge officielle, comme ils sont déjà habitués à le faire. Malheureusement, cette fois après avoir monté quelques marches de l’escalier, un homme en uniforme vient intercepter les deux désormais anciens ministres. Aussitôt, on voit le commandant Kéita et Idrissa Chérif se replier et se confondre à la foule. C’est justement dans cette position « pied de grue » que les deux ex-ministres du CNDD, connus pour leur extrémisme trop prononcé vont restés tout au long de la cérémonie de passation de service.


A préciser que c’est la première fois, à l’occasion de cette passation de service, que les Guinéens voyaient le commandant Moussa Kéita en tenue civile. Au paravent, l’homme était toujours habillé en treillis.


..Moussa Tiégboro Camara, bien installé dans la loge officielle complètement amaigri depuis son retour du Maroc où il était hospitalisé, affichait un air imaginatif et mélancolique ».


Namory Condé/ Guineepresse


Le temps n'est plus celui du discours martial de Thiégboro affirmant le lendemain du « toumbacidage » de Dadis que son auteur, le lieutenant Toumba est arrêté. Les menteurs et leurs productions n'ont plus aucun succès, comme les dadishow de triste mémoire.



Il ne faut cependant pas trop tôt crier victoire ou croire que le cauchemar du CNDD est derrière nous. On peut être inquiet d'entendre J-M Doré affirmer, selon Guinee24:



« Monsieur le Premier ministre sortant, mon frère, je vous promets avec votre aide, je crois qu’on finira par suivre la ligne que vous avez tracée ». Le genre de paroles qui ne rassure pas. Nous vous épargnerons le reste de cette profession de foi.


Si le nouveau Premier Ministre suit la ligne tracée par Komara, nul doute que nous filons tout droit vers des lendemains qui déchantent.


Thierno A DIALLO


www.guineelibre.com


www.guineelibre.com

Commenter cet article