/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba


 

 

Le ministre des mines et de la géologie de Guinée, Mohamed Lamine Fofana a animée une conférence de presse ce vendredi au Ministère des Mines, situé à Kaloum. Une occasion pour le patron du département des Mines de faire la situation par rapport à la présence du pétrole sur le sol guinéen et ce, après le premier forage effectué par une société américaine qui évolue dans le domaine.

 

D’entrée de jeu, le ministre des mines a fait lecture du document produit par cette société concernant le premier puits qu’elle a déjà réalisé en ces termes : « Le 2 octobre 2011, les travaux de forage ont été officiellement lancés par une importante délégation gouvernementale conduite par le premier ministre. Depuis l’arrivée du bateau de forage jusqu’à la date de démarrage de la perforation le 13 octobre 2011. On fora un trou de 66 cm jusqu’à 1508 m où se produisit une défaillance du raccordement du moteur à boue. Ce qui se solda par l’abandon d’une partie de l’assemblage de fond à cette profondeur. Les opérations de repêchage s’avèrent infructueuses, c’est pourquoi on procéda à un forage dévié » regrette t-il avant de parler des conséquences sur le budget : « Le coût total du seul puits est environ 122 millions de Dollars en raison de 1 million par jour».

 

«Les Résultats en temps réel des mesures chromatographiques d’hydrocarbures et l’analyse des paramètres pétro-physiques réalisée par Schlumberger ont été envoyés pour analyse dans des laboratoires aux USA. 
L’essentiel à noter dans ces résultats, c’est la preuve faite que des hydrocarbures ont été générés dans ce bassin et que le pétrole existe effectivement dans l’offshore guinéen. Ce qui accroit la capacité productive de notre concession » s'est réjouit Mohamed Lamine Fofana avant de rappeler ceci en guise de conclusion de sa lecture : « Par ailleurs, il faut retenir que le credo de la recherche pétrolière est : patience, persévérance et disponibilité des moyens financiers appropriés », conclu le ministre des Mines et de la géologie de Guinée avant de répondre à quelques questions des médias fortement mobilisés pour la circonstance.

 

Avec koaci.com

Commenter cet article