/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

Le célèbre écrivain francophone d’origine guinéenne, Tierno Monénembo, auteur d’une dizaine de romans, va dédicacer samedi pour la première fois dans son pays, son dixième roman intitulé ‘’Le terroriste noir’’, a-t-on appris auprès de l’intéressé.

‘’Le terroriste noir’’ qui sera dédicacé » à la Maison du Livre de Coléah à Conakry, est l’histoire de Haddy Bâ, un tirailleur sénégalais d’origine guinéenne qui a quitté tôt son pays pour la France en 1929 où il se fera tuer par les Allemands.

A son arrivée dans l’Hexagone, il fréquente la Mosquée de Paris, crée le maquis de la résistance.

Mais à l’annonce de la deuxième guerre mondiale, Haddy Bâ s’est engagé dans le douzième Régiment des tirailleurs sénégalais pour combattre les Allemands qui finiront par l’arrêter, l’emprisonner, le torturer avant de l’exécuter avec quelques-uns de ses compagnons.

« Le grand problème est que ce grand résistant de la France libre n’a pas été reconnu, ni primé à cause de sa couleur. Ce n’est qu’en 2003, donc soixante ans après sa mort que la France l’a officiellement reconnu et médaillé comme héros », a-t-il dénoncé.

Répondant sur le choix du titre du roman, Tierno Monénembo fait comprendre que ‘’Le terroriste noir’’ est le surnom que les Allemands ont donné à Haddy Bâ, a-t-il expliqué.

« Au départ, j’avais choisi le ‘’Baobab des Vosges ou le maquis de la résistance’’ mais le service commercial du Seuil a dit que le premier sonne mieux », a-t-il fait remarquer.

Revenant sur les chances de succès de ce nouveau roman par rapport au précédent, le Roi de Kahel, qui a remporté le Prix Renaudot, affiche la prudence.
« Il faut du temps pour savoir s’il fera un grand tirage mais il a été bien accueilli par la presse », a-t-il dit.
‘’Le terroriste noir’’ est un roman de plus de deux cent pages pour près de 240 mille francs guinéens, soit l’équivalent d’environ de 24 mille CFA.

« C’est la première fois que je parle de la sortie d’un de mes romans, alors que je réside en Guinée. J’ai quitté ce pays depuis quarante-deux ans. Mais chaque fois que j’ai écrit un roman, je l’ai publié ailleurs. Je suis heureux d’être ici », s’est-il réjoui.

Tierno Monénembo avait auparavant écrit les romans suivants : ‘’Les Crapauds-brousse’’ (1979), ‘’Les Ecailles du Ciel’’ (1986), ‘’Un rêve utile’’ (1991), ‘’Un attiéké pour Elgass’’ (1993), ‘’Pelourinho‘‘ (1995), ‘’Cinéma‘’ (1997), ‘’L’Ainé des orphelins’’ (2000), ‘’Peuls’’ (2004), ‘’La tribu des gonzesses’’ (2006), ‘’Le Roi de Kahel’’ (2008).

Thierno Saïdou Diallo, de son vrai nom, est né en 1947 à Mamou en Guinée. Il est lauréat du Prix Renaudot en 2008 pour son roman le Roi du Kahel.

Commenter cet article