GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

L'ex petit ami de la guinéenne tuée en France placé en garde à vue

Les enquêteurs s'affairaient autour de la tombe d'un jeune dans le cimetière de Fosses (Vald'Oise), là ou le corps d'une jeune femme a été retrouvé

 

 

Une odieuse découverte. Le 16 novembre dernier, le corps de Mariam, une jeune femme de 23 ans originaire de Guinée, a été découvert à proximité d'une tombe dans le cimetière de Fosses (Val-d'Oise), simplement recouverte d'un manteau. La tombe ne semble pas être le fruit du hasard. Il s'agit de celle d'Adrien Debray, un ami de la victime, décédé à l'âge de 18 ans lors d'une rixe à Sannois (Val d'Oise) le 13 janvier 2010. Le jeune majeur avait été roué de coups par un groupe de quatre ou cinq individus.

 

Les gendarmes de la section de recherches de Versailles ont interpellé vendredi dernier un jeune homme et l'ont placé en garde à vue. Il s'agit de l'ex-petit ami de Mariam, selon le site lci.tf1.fr. Entendu pendant une dizaine d'heures, l'homme, décrit comme fragile et qui était resté prostré, avait été relâché avant d'être hospitalisé.

 

Ses empreintes sur le cadavre ?

 

Mais il a de nouveau été placé en garde à vue mardi. Selon une source proche de l'enquête, ses empreintes auraient été retrouvées sur le cadavre de la jeune femme, ce qui n'a pas été confirmé par le parquet de Pontoise. D'après l'autopsie pratiquée vendredi dernier, Mariam, qui vivait à Villepinte (Seine-Saint-Denis) serait morte par strangulation, avec hémorragie interne à la clé. Elle aurait été victime de mutilations et d'actes de torture, mais n'aurait pas subi de sévices à caractère sexuel. Elle venait fréquemment se recueillir sur la tombe de son ami.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article