/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par Hamidou Sow

http://thm-a02.yimg.com/nimage/a2dddb92e7828f82

 

Le premier imam de la grande Mosquée Fayçal El hadj Ibrahima Bah est décédé la nuit du vendredi 20 août à samedi 21 août 2010 à Conakry d’une crise cardiaque. Née à Kaléxè dans la Préfecture de Boké, El hadj Ibrahima Bah a été retrouvé « mort » dans sa douche par l’un de ses enfants aux environs de 3 heures 45 minutes, selon sa famille.

« Il s’est levé aux environs de 3 heures 30 minutes pour se préparer pour la prière de l’aube comme à son habitude. Comme il a duré dans la douche, ma mère a dit à mon grand frère d’aller voir se qui se passe. Mon frère a frappé à la porte de la douche plusieurs fois, mon père n’a pas répondu. C’est là qu’il a défoncé la porte et a trouvé le vieux allongé par terre. Il a appelé tout le monde et on l’a amené à la clinique Ambroise Paré. Mais, je pense qu’il était déjà mort », nous témoigne l’un de ses fils du nom de Abdoul Majid Bah qu’on a rencontré à la grande Mosquée Fayçal.

Selon Abdoul Majid, le premier imam de la grande mosquée Fayçal qui souffrait ces derniers temps de diabète et de la tension artérielle, avait senti sa mort prochaine et qu’il le manifestait par des signes.

« Mon père avait le diabète et la tension artérielle. Mais son docteur venait le voir deux fois dans la semaine. Il se disputait d’ailleurs avec son docteur pour ne pas qu’il jeûne. Quand le mois ramadan arrive, il était frustré à l’idée de ne pas pouvoir jeûner à cause de sa maladie. (…) Il avait senti sa mort prochaine. Hier par exemple, c’est lui qui a conduit toutes prières journalières. Et la nuit, il fait la grande prière avec nous. Il y a eu tant de signes prémonitoires. Il nous donnait de sages conseils ces derniers temps au lieu de nous crier dessus ou de nous frapper parce qu’il était très sévère (…) Un jour, mon père nous a réunis et nous a montré sa peau en nous disant qu’il est désormais l’ami de la terre. Il nous a même indiqué là où il doit être enterré », poursuit-t-il.

Selon le deuxième imam de la mosquée Fayçal El hadj Mamadou Saliou Camara, El hadj Ibrahima Bah avait confié au collège des imams de ne pas le mettre dans une chambre froide ou garder longtemps son corps.

Et pour respecter cette volonté que le collège des imams a décidé de l’enterrer ce samedi 21 août 2010 au cimetière de Kameroun après la prière de 14 heures.

A noter que El hadj Ibrahima Bah a été nommé premier imam de la grande mosquée Fayçal en décembre 1989 par décret présidentiel. Et depuis, il habitait dans la cour de cette mosquée avec ses quatre femmes et ses 23 enfants dont certains se trouvent aujourd’hui en Occident.

Que l’âme du disparu repose en paix Amen

 

Guinéenews

Commenter cet article