/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba/xinhua

 

 

Des agents chargés de la salubrité ont commencé ce dimanche à sillonner les différents quartiers de la capitale guinéenne, en vue de débarrasser les emprises des artères des marchands et autres véhicules garés de façon anarchique obstruant ainsi les voies, a constaté Xinhua.

 

Le gouverneur de Conakry, le commandant Sékou Resco Camara qui pilote cette opération avait donné un ultimatum de 48 heures à tous ceux qui font stationner leurs véhicules pêlemêle dans la ville, provoquant ainsi des accidents de la circulation, ainsi que ces marchands de camelote qui improvise des marchés le long des rues.

L'ultimatum ayant expiré ce samedi.

Pour ce qui est des engins roulants, la plupart serait généralement hors d'usage. Ce qui contribue à enlaidir la capitale guinéenne, qui a déjà du mal à se débarrasser de ces ordures. Bien que de grands efforts soient entrain d'être faits dans ce sens.

Mais le problème est que les populations ne semblent pas adhérer à cette politique de nettoyage de la ville. Cela se perçoit dans les comportements de tous les jours, comme a pu le constater xinhua sur place.

Ainsi, vous pouvez voir quelqu'un se trouvant à bord d'une voiture haut de gamme,  jeter une cannette de soda consommée sur l'asphalte. Et continuer son chemin.

Des sachets d'eau minérale jetés par des passants jonchent les différentes rues de la capitale. Même si certains recycleurs d'ordures s'intéressent maintenant ce type de caoutchouc, qu'ils vont fourguer à des fabricants d'eau minérale établis dans la cité.

Le gouverneur de Conakry prévoit de recourir au châtiment corporel, à l'encontre de ceux qui vont refuser d'obtempérer, face à cette mesure concernant l'occupation illégale des emprises des routes.

Commenter cet article