/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par les afriques

http://www.rfi.fr/actufr/images/106/seckou_SYLLA081020x432.jpg

 

 

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a pris les observateurs internationaux à contre-pied en reconnaissant des cas de fraudes lors de l’élection présidentielle du 27 juin.

Le président de la CENI, Ben Sékou Sylla a reconnu, mercredi, l’existence de plusieurs cas de fraudes pendant le scrutin présidentiel de dimanche. Sans livrer des statistiques, le président de l’institution chargée de gérer exclusivement le processus électoral a indiqué que les auteurs sont présentement à la disposition de la justice guinéenne. La thèse avait déjà été avancée par dix-sept candidats à l’élection présidentielle. Ces candidats au nombre desquels les anciens Premiers ministres Lansana Kouyaté (PEDN) et François Louncény Fall (FUDEC), se sont indignés, mardi soir, de la transformation de certains « lieux de culte en bureaux de vote » et du dépôt de certaines urnes 24 h après la clôture officielle du vote.



Ils sont rejoints par l’opposant Alpha Condé, leader du RPG et grandissime favoris du scrutin. Ce dernier a fustigé dans un communiqué de presse « les votes abusifs par procuration, l’existence de fausses cartes électorales et la manipulation des résultats par la CENI ». Des affirmations qui viennent contredire la conclusion de la horde des observateurs dépêchés à Conakry, tous d’accord qu’aucune fraude massive n’a entaché le vote.

Toujours pas de résultats provisoires

Alors que l’impatience gagne les esprits, la Cour suprême a émis, mercredi, une ordonnance prorogeant de 48 heures, le délai relatif à la publication des résultats provisoires. Le report est dû à des contraintes « logistiques, matérielles et sécuritaires », a précisé Mamadou Sylla, premier président de l’institution.

Selon la Commission électorale nationale indépendante, à ce jour, 28 circonscriptions électorales sur 38 ont bouclé leur centralisation. Mais sur cet effectif, seules 23 circonscriptions ont pu acheminer leur rapport sur Conakry. « Nous sommes entrain de mettre les bouchées doubles. Quelques soient les problèmes, les résultats provisoires seront donnés le vendredi soir », a promis Ben Sékou Sylla.

Commenter cet article