GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

La femme de Kpatcha Gnassingbé mise aux arrêts en Guinée



L’impensable scène a eu lieu le lundi 08 mars au Novotel lors d’un spectacle organisé à l’occasion de la journée internationale des femmes. Madame Maimouna Diallo, l’épouse de Patcha Gnassingbé (l’un des innombrables enfants du défunt dictateur togolais et actuellement en prison pour tentative avortée de coup d’état contre son frère, Faure Gnassingbé, actuel Président du Togo), pour salir l'image de marque du Président de la Transition , se fait passer pour Madame Konaté et demandera à l’artiste Féfé Gnalen de lui dédier une chanson où elle fait ses éloges comme l’épouse du général Sékouba Konaté . Rien d’anormal si elle était effectivement Madame Konaté. Mais, il se trouve que Maimouna Diallo et Sékouba Konaté n’ont aucun lien congjugal et extra-conjugal . Le plus grave, est que l’épouse du Général Sékouba Konaté, Aissatou Bah, était présente à la cérémonie et présidait le spectacle.



Après un morceau en l’honneur de la Première Dame durant lequel Aissatou Bah a gardé son sang froid ne faisant aucun mouvement, Maimouna Diallo a cru de son droit de rivaliser l’épouse légitime de Sékouba Konaté en se présentant à la même artiste Féfé Gnalen comme seconde épouse du chef de l’état guinéen , quelle imposture . Et aussitôt, la chanteuse ne se fit pas prier pour entonner un second morceau pour celle qui s’est présentée à elle comme Madame Konaté . Et comme les billets de 100 dollars, de 100 et 500 euros, des liasses d’un million de francs guinéens tombaient, Féfé Gnalen se sentait dopée pour redoubler en ardeur dans les éloges de la fausse Madame Konaté.




Dégoûtées par la vulgarité de ce spectacle, la Première Dame et ses accompagnatrices ont préféré quitter les lieux conquis par Maimouna Diallo à coup d’argent. De nombreuses autres invitées en signe de solidarité à la Première Dame ont vidé la salle. Elles entendaient protester ainsi contre la défiance injustement faite à la Première Dame par l’épouse du fils d’Eyadema ; et exprimer, en cette période de crise aigue pour les guinéens, leur indignation face à ce jet de devises et de francs auquel s’est livrée Madame Gnassingbé. La faute de cette triste scène incombe à l’organisatrice de la soirée Ramatoulaye Touré de la RTG qui s’est permise d’inviter une aventurière sans foi ni loi à une cérémonie présidée par la Première Dame de la République de Guinée .




Le protocole aurait du veiller pour prévenir de tels incidents. Pour une fête de femmes, le Ministère des affaires sociales se serait mise en vedette que de laisser des individus organiser des spectacles rien que pour engranger de l’argent.Aux dernières nouvelles, il semblerait que les services secrets guinéens auraient ordonné la mise aux arrêts de la provocatrice, Maimouna Diallo sortie de nulle part . Pour de nombreux guinéens qui ont requis l'anonymat ce genre de spectacle est dicté par les ennemis de la Transition qui cherchent à dénigrer , le Général Sékouba Konaté , que tous les guinéens présentent comme le sauveur de la Démocratie . Pauvre de Guinée...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Ce n’est pas maimouna sur la photo. Mais plutôt son épouse miranda vérifier bien avant de publier les photos ..
Ça tout le Togo le sait
Répondre