/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba/pana


 

 

 

La Guinée est devenue le 155ème pays à ratifier le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICE), qui interdit tous les essais nucléaires, indique un communiqué transmis mardi à la PANA. 
Le communiqué cite M. Tibor Toth, le secrétaire exécutif de la commission préparatoire de  l'Organisation du traité d'interdiction des essais nucléaires (OTICE), qui a salué la ratification comme "une étape qui consolide encore davantage le dévouement de l'Afrique à la fin des essais nucléaires et agit comme un puissant phare pour le reste du monde".
Le communiqué indique ensuite que : ''l'entrée en vigueur l'année dernière du Traité de Pelindaba avait établi une zone exemptée d'armes nucléaires en Afrique, rendant effectivement la totalité de l'hémisphère sud exempte d'armes nucléaires". 
Il rappelle que la Guinée avait signé le TICE le 3 octobre 1996, quelques jours seulement après son ouverture à la signature. "La Guinée avait manifesté son soutien au Traité, en votant régulièrement en faveur du TICE à l'Assemblée générale des Nations Unies", poursuit le communiqué qui a ajouté que l'adhésion au Traité est presque universelle, avec 182 pays ayant signé le traité à ce jour; 155 d'entre eux, notamment la Guinée, l'ont également ratifié.
La Guinée est le deuxième pays africain à ratifier le traité cette année après le Ghana (15 juin dernier). En Afrique, seuls deux pays n'ont pas encore signé le TICE (Maurice et la Somalie) contre 11 qui ne l'ont pas encore ratifié (Angola, Tchad, Comores, Congo Egypte, Guinée Equatoriale, Gambie, Guinée-Bissau, Sao Tomé et Principe, Swaziland et Zimbabwe). 
"Parmi ces derniers, la ratification par l'Egypte est obligatoire pour que le Traité entre en vigueur, tout comme la ratification par huit autres pays détenteurs de la technologie nucléaire est nécessaire pour son entrée en vigueur, notamment la Chine, la République populaire démocratique de Corée, l'Inde, l'Indonésie, l'Iran, Israël, le Pakistan et les Etats-Unis'', indique le communiqué.

Commenter cet article