/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

Le Tupolev 154 s'est écrasé à son atterrissage à Smolensk en Russie.

 

L'appareil, qui transportait notamment Lech Kaczynski et plusieurs hauts responsables, aurait accroché des arbres au moment de son atterrissage à Smolensk dans l'ouest de la Russie. Il n'y aurait aucun survivant, selon les autorités russes, qui suspectent une erreur du pilote.

 

 

Selon les premiers éléments, le temps était au brouillard aux environs de Smolensk. Le Tupolev 154 aurait accroché des arbres, se serait écrasé avant de prendre feu.Une erreur du pilote pourrait être à l'origine de la catastrophe, expliquent les forces de l'ordre russes. L'agence Interfax révèle que les autorités russes ont ainsi proposé à l'équipage polonais d'atterrir à Minsk ou à Moscou en raison de la mauvaise visibilité, mais le pilote a décidé d'atterrir près de Smolensk. L'avion serait tombé lors de sa quatrième tentative d'atterrissage.

 

 

 

Si le Tupolev de conception soviétique était utilisé depuis vingt ans, il n'était pas vétuste, a insisté l'ambassadeur polonais en France sur France 24. Selon lui, l'avion avait été révisé en décembre dernier sans que rien d'anormal ne soit remarqué. De nombreux appareils de ce type ont été impliqués dans des accidents au cours des dernières années, principalement en Russie et dans l'ex-URSS. Moscou a promis une investigation minutieuse sur le drame, en coopération avec les autorités polonaises. Les services secrets russes sont sur place. Les deux boîtes noires ont été retrouvées. Le premier ministre russe Vladimir Poutine présidera la commission d'enquête. En signe de solidarité, le président russe Dmitri Medvedev a décrété lundi journée de deuil national.

 

 

 

 

Lech Kaczynski allait rendre hommage aux victimes de Katyn

 

 

Outre Lech Kaczynski, l'appareil transportait son épouse, le vice-ministre des Affaires étrangères Andrzej Kremer, le chef d'état-major des armées, l'ancien président polonais en exil à Londres Ryszard Kaczorowski et le gouverneur de la banque centrale polonaise. Le président du comité polonais veillant sur les lieux de la mémoire nationale, Andrzej Przewoznik, des députés et des historiens figuraient aussi parmi la délégation. A Varsovie, le premier ministre Donald Tusk a convoqué une réunion extraordinaire de son cabinet. Le président de la Diète, chambre basse du parlement polonais, Bronislaw Komorowski, va assurer les fonctions du chef de l'Etat.

 

 

 

Le président polonais Lech Kaczynski et des familles d'officiers polonais exécutés il y a 70 ans par la police de Staline étaient attendus, samedi matin, à Katyn près de Smolensk, pour se recueillir. Une première cérémonie d'hommage aux 22.000 Polonais tués en 1940 avaient réuni mercredi le premier ministre russe Vladimir Poutine et son homologue polonais Donald Tusk. La catastrophe survient alors que les relations entre la Pologne et la Russie, longtemps empoisonnées par le massacre, s'amélioraient.

 

 

 

Agé de 60 ans, le conservateur et eurosceptique Lech Kaczynski avait été élu à la présidence de Pologne en décembre 2005 aux dépens de Donald Tusk. Il avait pour frère jumeau le leader de l'opposition polonaise, l'ancien premier ministre Jaroslaw Kaczynski. Lech Kaczynski avait affiché son intention de briguer un second mandat à l'occasion de la présidentielle prévue cet automne. Ce scrutin devait l'opposer au président du Parlement Bronislaw Komorowski, candidat de la Plate-forme Civique, le parti de Donald Tusk.

Commenter cet article