GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

La SFI vole au secours de la Guinée

Finance - Thierry Tanoh, vice-président pour l’Afrique sub-saharienne, l’Amérique latine et Caraïbes, et Europe de l’ouest de la Société Financière Internationale (SFI)

 

La Société financière internationale (SFI) va investir massivement en Guinée, notamment dans les secteurs de l’énergie, du tourisme, de l'agro-industrie et de l’hôtellerie, a annoncé, mercredi Thierry Tanoh, son vice-président pour l’Afrique subsaharienne, l’Europe occidentale et l’Amérique latine
.
Toutefois, compte tenu des urgences des défis à relever et de l'impatience des Guinéens, la SFI va sélectionner des dossiers parmi "les nombreuses priorités", a précisé M. Tanoh au cours d'une conférence de presse, à l'issue d'une mission de trois jours dans ce pays.

Il a estimé que le secteur privé guinéen devrait intervenir de façon responsable dans le développement du pays où, a-t-il noté, l’environnement des affaires fait face à beaucoup de difficultés.

M. Tanoh faisait notamment allusion aux lourdeurs administratives qui font souvent qu'en Guinée, il faut 180 jours pour monter une structure, ce qui se fait en neuf jours ailleurs.

"Nous allons mettre en place des ressources financières substantielles en faveur des banques locales pour leur permettre de prêter aux petites et moyennes entreprises (PME) qui doivent participer au développement du pays", a-t-il assuré.

Le vice-président de la SFI a rassuré que dans les douze mois à venir les Guinéens verront du concret grâce aux investissements de son institution, déjà présente dans le secteur des mines qu’elle considère comme "très important" s’il est bien géré, ce qui constituera le moteur de développement pour les pays de la sous-région.

Il a indiqué que le chef de l’Etat, Alpha Condé, lui avait affirmé au cours d’une audience, qu’il serait intéressé par la croissance, si elle peut créer des emplois ou profiter directement à ses compatriotes en termes d’amélioration des conditions de vie.

"Un effort soutenu de bonne gouvernance et des politiques robustes peuvent permettre à la Guinée d'accélérer sa croissance et son développement et en faire un modèle pour l'Afrique de l'ouest en une décennie grâce à ses énormes réserves de bauxite, de fer, de gisements aurifères et diamantifères, de gaz et de pétrole".

On rappelle que la SFI, qui est une des composantes de la Banque Mondiale, est la principale institution dédiée au secteur privé dans les pays en développement où elle n’accorde pas de prêts aux gouvernements et n’accepte pas que ses financements soient couverts par des garanties d’un Etat

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article