/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par Apa

Le gouvernement aurait pris la mesure de la crise qui est en train d’affecter le processus électoral, à mesure qu’on approche du 19 septembre date retenue pour la tenue du 2ème tour.

La situation politique tendue aurait donc poussé les autorités guinéennes à envisager le report du scrutin, ne serait-ce que d’une semaine, afin de permettre à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), maitre d’œuvre de l’organisation du scrutin, d’acheminer tranquillement son matériel électoral dans les quatre régions naturelles du pays.

La CENI continue d’être sous le feu des critiques du candidat du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) et ses alliés qui lui reprochent des manquements.

Le camp du RPG a même pu obtenir la condamnation du président de la CENI, Ben Sékou Sylla, et du chargé de planification de l’institution à un an d’emprisonnement pour ’’dissimulation de procès-verbaux’’.

Ce report ne serait pas cependant du goût de tous les membres du gouvernement dont un aurait menacé de jeter l’éponge si le 19 septembre n’était pas respecté.

Irrité par cette menace, le général Sékouba Konaté, président de la Transition, a demandé au Premier ministre Jean-Marie Doré, de prendre ses responsabilités concernant ce membre du gouvernement qui serait en train de faire fi de la neutralité de l’équipe gouvernementale dans le processus de transition.

Commenter cet article