GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Le jeune milliardaire guinéen Kerfalla Camara dans la tourmente

 

Depuis avril 2010, le jeune et fringant richissime homme d'affaires guinéen est dans le collimateur de la justice internationale. L'Union européenne montée au créneau en juillet dernier avait même demandé le gel de ses avoirs  supposés  "douteux et mal acquis" domiciliés dans des banques étrangères. Kerfalla Person Camara "KPC" a subi ce dimanche 21 novembre  un sale temps à l'aéroport international de Dakar pour  détention d'une importante somme d'argent en devises.

 

Sous haute protection à Conakry, depuis l'élection présidentielle, le golden boy du Btp, familièrement appelé  KPC, est réputé pour sa proximité avec le général Sékouba Konaté. Ce dernier, considéré comme son mentor- lui aurait accordé de larges privilèges en un temps record en lui octroyant tous les gros marchés de l'Etat (construction des casernes militaires, des universités et instituts de formation publics et des bâtiments administratifs). Un juteux pactole estimé selon des indiscrétions à plusieurs milliards de Francs guinéens-

Comme si cela ne suffisait pas, le président de la transition a confié à l'entrepreneur une partie de la logistique du scrutin présidentiel notamment le marché de plusieurs millions d'urnes.

En transit à Dakar depuis  ce samedi en partance pour Pékin et après aux USA, Kerfalla Person Camara a été épinglé par le corridor douanier aéroportuaire Léopold Sédar Senghor. Le richissime homme d'affaires guinéen, était en détention par devers lui d'une mallette contenant d'importantes liasses de billets en devises étrangères.

 

Selon une source autorisée, contactée par Les Afriques ce lundi en fin de matinée, l'entrepreneur qui aurait raté l'itinéraire du vol Conakry-Paris-Pékin a dû transiter par Dakar. Notre source nous a confirmé que KPC ne voulait pas que les gabelous sénégalais ouvrent sa mallette. " Il ne voulait pas de l'interrogatoire. Nous l'avons poussé à parler et d'expliquer l'origine de cet argent et les motivations de sortie des devises à l'étranger" a commenté notre source.

Kerfalla Person Camara qui a échappé de justesse à l'écrou judiciaire, grâce à la médiation  du président de la transition, le général Sékouba Konaté qui a demandé à son premier ministre, Jean Marie Doré d'intervenir auprès des autorités aéroportuaires sénégalaises.

Des sources bien informées, nous ont confirmé que l'homme d'affaires guinéen, dans le collimateur de la justice internationale pourrait voir son dossier relatif à sa fortune activé ces prochains jours. Aujourd'hui, l'homme jouit seulement de la protection du général Sékouba Konaté en fin de mandat et du chef du gouvernement, Jean Marie Doré, sur un siège éjectable.

Selon nos informations recoupées, Kerfalla Person Camara "KPC" à la veille du second tour de la présidentielle guinéenne, aurait fait voyager son épouse et ses enfants sur vol privé et se trouveraient actuellement sur une île des Canaries, non loin du Maroc.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article