GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Le parti de l’unité et du progrès en congrès ce 27 mars pour élire son président !



Né  le 26 mars 1992 à Mamou, la ville carrefour, l’ancien parti présidentiel avait élu un président à vie : le général Lansana Conté avec tout de même un secrétariat tournant entre les différentes régions naturelles du pays.


Dans cette logique, Elhadj Boubacar Biro Diallo est devenu premier secrétaire général du parti de l’unité et du progrès. Il deviendra après les premières  élections législatives sous le régime dictatorial de la deuxième république, le premier président de l’assemblée nationale. Au compte de la moyenne guinée selon les statuts du parti.


N’ayant pas fait bon menace avec le chef de l’exécutif qui n’était autre que Lansana Conté, Biro quittera le parlement guinéen au terme de son mandat  avec des fortunes diverses


Il sera remplacé  au poste de secrétaire général par Aboubacar Somparé pour représenter la basse guinée. Ce dernier,  après les élections législatives, deuxième du genre  sous l’ère du général Conté a été élu malgré l’opposition du président du parti au poste de président de l’assemblée nationale. Encore une fois, suivant les textes du parti, Somparé aussi sera remplacé  au  poste de secrétaire général par Sékou Konaté qui représente lui, la haute guinée.



Mais les rivalités ne tarderont  pas à  surgir entre le président de l’assemblée nationale Aboubacar Somparé et l’actuel secrétaire général, le Dr Sékou Konaté. Le premier trop gourmant voulait à la fois contrôler l’assemblée et le parti. En contestant l’autorité de Konaté. Ce que ce dernier a  combattu  par tous les moyens. D’où le statuquo.



Conséquence,  le congrès du parti qui devait se tenir depuis six ans traine toujours.

Mais comme nous enseigne le dicton populaire, trop tard vaux mieux que jamais.

La dernière sortie de Somparé a montré si besoin en était l’unicité du parti. Bien que déçu par la classe politique qui a soutenu le coup d’état, l’ancien président de l’assemblée est conscient d’une chose. C’est que la survie du parti qui lui a porté à la tête du parlement dépend de l’accord entre Konaté et lui.


Et justement c’est dans ce cadre que le parti va célébrer le 26 mars son 18è anniversaire qui sera mis à profil  pour tenir le congrès du parti le lendemain 27 mars en présence du comité, des fédérations, membres et sympathisants du part a appris Guineelive de source proche du parti.  Qui sera élu président du parti  de l’unité et du progrès?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article