/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba&Afp

http://newsimg.bbc.co.uk/media/images/42984000/jpg/_42984209_van_ap416.jpgLe président nigérian Umaru Yar'Adua, hospitalisé en Arabie saoudite pour problèmes cardiaques, va "bientôt" rentrer au pays, a déclaré jeudi à Abuja le vice-président Goodluck Jonathan dans un communiqué.

Recevant quatre ambassadeurs qui lui présentaient leurs lettres de créance, "le vice-président Jonathan les a remerciés de leur préoccupation pour la santé du président Umaru Yar'Adua et leur a assuré que le président sera bientôt de retour dans le pays", indique un communiqué de son bureau.

Il n'a pas précisé la date escomptée du retour de M. Yar'Adua, dont l'absence prolongée depuis le 23 novembre a plongé le pays le plus peuplé d'Afrique dans une crise politique.

Celle-ci a débouché mercredi sur un bras de fer entre l'exécutif et le législatif nigérian: le sénat fédéral lui a demandé de transférer son pouvoir au vice-président Goodluck Jonathan.

Mais le ministre de la Justice, au nom du gouvernement fédéral, a aussitôt déclaré que le président était apte à rester en fonction et il n'y avait pas de raison de le démettre.

Vendredi dernier, la Haute cour fédérale avait donné 14 jours au gouvernement pour décider si le président était apte ou non à rester en fonction. Un tribunal nigérian doit aussi se prononcer ce vendredi sur une requête d'avocats pour ordonner au président de céder tous ses pouvoirs à M. Jonathan.

Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France et l'Union européenne se sont déclarés pour la première fois jeudi inquiets de l'"incertitude" causée au Nigeria par cette absence prolongée et l'ont appelé à répondre par la voie démocratique à ce vide du pouvoir.

"Le Nigeria traverse une période d'incertitude en raison de la maladie prolongée du président Umaru Yar'Adua", constatent la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, ses homologues britannique et français David Miliband et Bernard Kouchner, et la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton, dans un communiqué publié à l'occasion de la conférence de Londres sur l'Afghanistan.

Etant donné le poids du Nigeria comme gros pays exportateur de pétrole et comme puissance régionale stabilisatrice en Afrique de l'Ouest, son adhésion aux normes démocratiques" est un élément "clé" pour permettre aux pays de relever les défis auxquels il est confronté, ont ajouté les Occidentaux.

Depuis son hospitalisation à Jeddah, aucune photo ni vidéo du président n'a été diffusée. Tout au plus l'a-t-on entendu une seule fois le 12 janvier. Il avait alors assuré dans un bref entretien à la BBC qu'il allait "mieux", mais d'une voix extrêmement faible.

Le mandat du chef de l'Etat de 58 ans, notoirement malade depuis des années, court jusqu'en avril 2011.

Cette absence pèse aussi sur l'équilibre des confessions dans le pays: le président Yar'Adua est musulman et son vice-président un chrétien.

Commenter cet article