/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par moussa condé

 

 

Pour des intérêts liés à l’ethnie, à la haine raciale, l’égoïsme et à la volonté de maintenir le pays dans l’état sauvage c’est-à-dire à imposer une culture contre le progrès, les nouvelles autorités sont experts. Les guinéens furent pris contre leur propre destin par des individus hostiles au changement. Il serait important que le peuple ne cède pas aux manipulations car déjà ça commence avec le blocage du pays. Surtout en Haute Guinée les peulhs payent les frais sur de injures racistes comme depuis toujours par ce que avec des déclarations alarmantes dans les médias sur l’augmentation des prix qui disent que c’est un acte de sabotage. Au lieu de s’attaquer contre quelqu’un, il serait judicieux d’attaquer le problème. Ce qui est sûr les guinéens notamment les peulhs doivent s’attendre au pire que le régime de Touré ; des injustices garniront la politiques des dignitaires. 



Une Birmanie en Afrique, sa politique sera la synthèse des politiques des pays les plus désavoués de la planète à cause de leur opposition farouche contre les Libertés et les Droits de l’Hommes et du Citoyen. Ces pays ne sont autres que la Corée du Nord, la Birmanie, l’Iran, le Cuba, certains pays Arabes et de l’ancien URSS. Les libertés acquises pendant le régime du feu Général Lansana Conté ne resteront que des souvenirs. Il y’a une fumée noire qui couvre le ciel de l’ensemble des pays de la sous région. Ce qui laisse présager la mandingtisation des pays qui se trouvent autour de l’empire du manding. Au pouvoir en Guinée, en Côte d’Ivoire peut être car ils forcent et bientôt au Mali ATT va être remplacer par un Bambara. Voilà le schéma d’avoir sous son contrôle l’armée la plus puissante et combattante contre son peuple en Afrique de l’Ouest. Elle aura pour rôle de s’imposer sur les autres Etats comme le Burkina Faso, le Séné gal, le Niger, la Gambie, la Sierra Leone et la Guinée Bissau et mettre un de leur à la tête de ses Nation.



Sur ce, le plan A aurait bien marché et tous ces pays annexés formeront un seul Etat. Le plan B aura pour objectif l’élaboration d’une politique de gouvernance qui favoriserait le clan manding uniquement. Par conséquent pour être élu il avoir le statut d’appartenance d’origine de la famille du N’KO. Toute une politique fut élaborée depuis l’aube des indépendances pour la réorganisation et la récréation de l’empire du manding. Voilà le fléau qui menace les pays de la sous régions ouest Africaine. Rien n’est tard encore pour mettre fin à cette percée ethnique qui menace la paix, la sécurité, les libertés et les droits des populations de la sous région. Si des mesures ne seront pas prises tan disque qu’il est temps, les populations de la sous région doivent s’attendre à vivre des instants de surprises et de malheur pendant tout reste de la vie. 



Sur leur chemin, la locomotive c’est la France qui s’est dans ce mouvement sans savoir exactement le but de ses manipulateurs. Ils seront prêt à tout juste pour atteindre leurs objectifs. Déjà les arrestations ont commencé en Guinée ; le système est aussi simple même un enfant peut déchiffrer le code. Il s’agit de propager une rumeur contre la cible et une fois que l’information diffamatoire aura produit son effet, elle est mise aux arrêts sans qu’il n’y ait des protestations ou cris. Cette méthode est bien connue dans les milieux socialistes car sa politique est basée sur la manipulation, l’intimidation, la peur et la psychose. 

Moussa Condé (conde.moussa@yahoo.fr)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commenter cet article