/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

null« Même quand l'avenir du pays est en jeu, les hommes politiques guinéens ont du mal à laisser leurs ambitions personnelles de côté ». Constat amer dressé par un membre de la société civile qui a du mal à cacher son désarroi face aux querelles byzantines de l'opposition guinéenne.

Chacun sait que les Forces vives doivent aller vite et nommer un Premier ministre avant le retour à Conakry de Dadis Camara et pourtant, après deux jours de réunion aucun nom n'est encore sorti. Le Forum social, c'est-à-dire les syndicats et la société civile ont trouvé une candidate, la syndicaliste Rabiatou Sera Diallo, mais la classe politique, elle, tergiverse.

Trois candidats sont toujours en lice : François Fall du FUDEC, Bah Oury, le vice- président de l'UFDG et Jean-Marie Doré. Chacun a conscience que ce dernier ferait le candidat idéal. Issu de la région forestière comme Dadis Camara, il présente l'avantage de calmer les partisans du capitaine Camara. Seulement Jean-Marie Doré veut avoir la possibilité de se présenter à la prochaine présidentielle.

Une possibilité rejetée par les autres leaders qui redoutent que Jean-Marie Doré ne profite de la primature pour faire campagne durant la transition. Depuis des mois, les Forces vives plaident pour un Premier ministre qui soit inéligible afin de rendre le processus de transition plus efficace et surtout plus serein. Jean-Marie Doré n'est manifestement plus en accord avec cette ligne

Commenter cet article