GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

les barrages routiers levés sur l’ensemble du territoire, exceptés ceux des frontières.

 

 Les barrages routiers sont levés sur toute l’étendue du territoire national, exceptés ceux des frontières, a rapporté la télévision nationale dans son grand journal de 20h 30, hier vendredi 11 février 2011.

Cette décision vient d’un arrêté conjoint signé par le ministre d’Etat chargé de la Sécurité et de la protection civile, le général Mamadouba Toto Camara et les ministres de l’Economie et des finances, Kerfalla Yansané et celui délégué à la Défense nationale, Abdoul Kabélè Camara.

Pour ce qui est du contrôle routier, il est mentionné que ce sera à la police nationale d’assumer cette fonction. Celui d’inter-urbain sera désormais assuré par la gendarmerie nationale.

La douane nationale quant à elle, s’occupera du contrôle des marchandises à tous les niveaux.

Concernant la rase campagne, il est demandé à la gendarmerie nationale et la douane d’assurer les contrôles routiers inopinés conformément à leur mission traditionnelle. 

Dans la même lignée, mentionne l’article 3 de cet arrêté, il est demandé aux services déconcentrés de l’Etat notamment, le service des mines, de l’environnement et des eaux et forêts de cesser leurs activités au niveau des postes temporaires de contrôles inopinés.

Il faut noter que la société civile avait à travers une déclaration dénoncée, le mois dernier au cours d’une conférence de presse, la persistance et la prolifération des barrages routiers.

Tout en portant à la connaissance des journalistes sur les tracasseries, les brutalités et les abus dont les citoyens étaient victimes au niveau des barrages routiers.

Toujours selon la RTG, le président de la République, Alpha Condé a nommé, ce vendredi, le colonel Malick Marcellin Bangoura précédemment inspecteur technique chargé des audits à l’état major de la gendarmerie nationale, coordinateur général de l’aéroport international de Conakry-Gbessia, en remplacement du lieutenant-colonel, Mohamed Niang, mise à la disposition de son unité d’origine.

Selon ledit décret, le coordinateur général de l’aéroport international Conakry-Gbessia est chargé de coordonner les services d’administration et de sécurité de l’aéroport.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article