GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Les États-Unis diffusent des vidéos de Ben Laden (voir vidéo)

Oussama ben Laden

 

 

Les services de renseignement américains ont rendu publics samedi des vidéos d'Oussama ben Laden saisies dans sa résidence d'Abbottabad, au Pakistan, où il a ététué dimanche dernier.

Dans une vidéo, on peut voir le chef d'Al-Qaïda assis par terre devant une télévision en train de regarder des images de lui. Les images sans son montrent Ben Laden avec la barbe blanche, le crâne recouvert d'un bonnet noir et blotti dans une couverture marron. Il utilise sa télécommande pour passer d'une chaîne de télévision à l'autre, s'arrêtant sur les canaux où on peut le voir. On ne connaît pas la date d'enregistrement de la vidéo.

Dans une autre vidéo, qui aurait été réalisée entre le 9 octobre et le 5 novembre 2010, selon les responsables américains, on peut voir Ben Laden s'adressant à une caméra à l'instar des messages vidéos qu'il transmettait périodiquement depuis les attentats du 11 septembre 2001. Le chef d'Al-Qaïda y porte sa barbe teintée en noir et a un air assuré. La vidéo, également sans son, était intitulée « Message au peuple américain ».

Les trois autres enregistrements divulgués montrent Ben Laden en train de répéter pour des messages vidéos qu'il entendait diffuser dans le monde.

 

Un « chef actif »

Selon les hauts responsables américains, les vidéos prouvent qu'Oussama ben Laden était toujours un « chef actif d'Al-Qaïda » qui continuait de fournir des instructions au groupe terroriste et était bien plus que seulement une source d'inspiration. Un haut responsable américain de la Défense affirme ainsi que Ben Laden donnait des « directions stratégiques » à ses filiales au Yémen ou en Somalie.

Les responsables américains disent aussi que les vidéos montrent que Ben Laden était très intéressé par sa propre image, qu'il « préservait jalousement » et qu'il était préoccupé par la façon dont les médias le présentaient.

Image d'une vidéo de Ben Laden

Photo: AFP/US Department of Defense

Image d'une autre vidéo de Ben Laden

Une saisie majeure

Les vidéos et les autres documents saisis par les forces spéciales américaines, comme des disques durs et des CD-ROM, constituent la « plus importante » saisie jamais réalisée concernant un chef d'Al-Qaïda, a affirmé un haut responsable du renseignement.

Le grande quantité de documents saisis justifie « combien il était important » de poursuivre Oussama ben Laden, a indiqué le directeur de la CIA, Leon Panetta, dans un communiqué.

Les vidéos sont également une façon de réaffirmer que les États-Unis ont bien mis la main sur le chef d'Al-Qaïda alors qu'aucune image du raid, de sa dépouille où de la cérémonie au cours de laquelle son corps a été laissé à la mer n'a été montrée au public.

Cette semaine, le président américain, Barack Obama, a refusé de rendre publique les photos du cadavre de Ben Laden. Il juge qu'elles constitueraient un « risque pour la sécurité » des États-Unis en plus de pouvoir être utilisées à des fins de propagande.

Image d'une vidéo de Ben Laden

Photo: AFP/US Department of Defense

Image d'une autre vidéo du chef d'Al-Qaïda

Cinq ans à Abbottabad

Les vidéos donnent pour la première fois un aperçu de la vie de Ben Laden à l'intérieur de sa résidence d'Abbottabad, située à une centaine de kilomètres au nord de la capitale pakistanaise, Islamabad.

La plus jeune des trois femmes de Ben Laden présentes dans la villa d'Abbottabad a d'ailleurs indiqué que le chef d'Al-Qaïda et sa famille avaient vécu dans cette résidence au cours des cinq dernières années, selon un enquêteur pakistanais, précisant que ces déclarations n'avaient pas encore été confirmées. La femme de Ben Laden a ajouté qu'il n'avait « jamais quitté cette maison » lors de cette période.

Image d'une vidéo de Ben Laden

Photo: La Presse Canadienne /Department of Defense

Image d'une autre vidéo de Ben Laden

Le Pakistan sur la sellette

Au Pakistan, aux prises avec des allégations de jouer un double jeu par rapport à Al-Qaïda, la polémique s'est poursuivie samedi.

L'opposition a affirmé que le président Asif Ali Zardari et le premier ministre Yousuf Raza Gilani devaient s'expliquer sur le fait qu'un commando américain a pu pénétrer sans obstacle sur le territoire et tuer Ben Laden, ou bien démissionner.

L'armée pakistanaise, très influente dans les affaires du pays, de son côté reconnu « ses propres insuffisances dans le renseignement sur la présence d'Oussama Ben Laden au Pakistan ».

Mais Ashfaq Parvez Kayani, le chef d'état-major, a toutefois « dit clairement que toute nouvelle action de ce type, violant la souveraineté du Pakistan, entraînerait une révision du niveau de la coopération militaire et dans le domaine du renseignement avec les États-Unis ».

Selon leNew York Times, le gouvernement américain a demandé à Islamabad l'identité de certains hauts responsables du renseignement pakistanais dans le but de déterminer s'ils auraient eu des contacts avec le chef d'Al-Qaïda.

L'ex-président Musharraf parle

L'ex-président pakistanais Pervez Musharraf a pour sa part critiqué États-Unis pour la violation de la souveraineté de son pays lors du raid qui a conduit à la mort de Ben Laden.

« Aucun pays n'acceptera une telle violation par les États-Unis, qui sape la souveraineté du Pakistan, son armée et [ses services de] renseignement », a déclaré M. Musharraf, cité par le quotidien The National des Émirats arabes unis.

Il a toutefois ajouté que le Pakistan et les États-Unis devraient continuer à travailler ensemble pour éradiquer le terrorisme.

Pervez Musharraf, qui a dirigé le Pakistan de 1999 à 2008, a aussi invoqué « l'incompétence » des services de renseignement pakistanais pour expliquer la longue cavale du chef d'Al-Qaïda. Selon lui, deux explications peuvent élucider la présence secrète de Ben Laden pendant cinq ans à Abbottabad.

« L'une est qu'il y avait des complicités au sein de nos services de renseignement. L'autre est leur incompétence et je penche fortement pour cette explication », a-t-il expliqué à la radio américaine NPR. « Je ne peux pas croire qu'il y avait complicité. »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article