/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

http://www.tamtamguinee.com/images/rub60/calb2465ibrahima_diallo_ollaid_jpg.jpg

 

 

Il est urgent et nécessaire d’affronter dès à présent certains compatriotes qui représentent la frange des Guinéens de la honte. En effet, comment admettre en 2010 que des individus –soi-disant cadres- ne voient le pouvoir politique qu’en termes de communauté linguistique ?!

Cette élection présidentielle a révélé la face hideuse d’une Guinée avec une mentalité que nous croyions révolue et qui a progressé pour devenir moderne au point de transcender cet instinct grégaire d’appartenance linguistique en politique. Car la réalité est têtue : beaucoup de personnes qui se réclament de telle ou telle communauté pour ségréguer d’autres est une absurdité en 2010. Beaucoup sont d’origines diverses avec un patronyme (on prend le nom de son prétendu père ou adoptif) et une langue qui les placent dans une région d’adoption au lieu de celle de leurs vrais ancêtres : comme ce serait le cas pour notre Tonton Alpha ’’X’’ Condé selon Mr Lansana Kouyaté qui nous révèle que ses origines sont hors de sa prétendue région. Ils se connaissent bien donc Mr Kouyaté doit savoir de quoi il parle ! Nous connaissons tous notre histoire faite de migrations et d’assimilations pour diverses raisons, comme sauver l’honneur de certaines familles, la volonté de s’associer à celui qui exerce le pouvoir, etc.

Cela dit, certains cadres poussent la bêtise jusqu'à admettre publiquement (ce qui est un délit) qu’ils n’aiment pas telle ou telle Communauté. Les extrémistes écervelés sont certes de tous bords mais mettons les pieds dans le plat : qui pourrait nous expliquer par quelle coïncidence tous les ressortissants de la Haute Guinée leader politiques aient rejoint le RPG alors qu’ils n’y militaient pas auparavant et avaient choisis soit de créer leur propre parti ou militaient ailleurs dans d’autres formation ? Mais par magie, ils se reconnaissent tous dans le programme du RPG et AST devenu ‘’héros’’ pour narguer ! Le seul héroïsme d’AST est de se réclamer de la Haute Guinée, malgré son ‘’111’’ sur les tempes (signes distinctifs des Sarakolés). Qu’a-t-il fait qu’aucun Africain n’ait fait ? Mieux que Cabral ou Boumediene ? Mieux que Senghor ou Houphouët qui a fait abolir le travail forcé par exemple ?

C’est un ‘’phénomène’’ trop flagrant et important pour la cohésion sociale pour que nous fassions semblant qu’il ne se passe rien d’anormal au Pays! Certes, la plupart de ces protagonistes sont au soir de leur vie-ou pas loin- mais ils menacent dangereusement l’avenir des plus jeunes et de leurs enfants en semant la haine dans les esprits avant de tirer leur révérence. Ce sont en général ces mêmes individus qui se sentent concernés lorsque l’on critique AST pour ses crimes sans que nous ne comprenions en quoi ils se sentent impliqués. Car AST aurait pu être Peul, Soussou ou de la zone forestière, son instinct scélérat aurait certainement été le même. Ce qui fait la dignité de l’Homme et lui donne cette humanité c’est sa capacité à surmonter et maitriser ses pulsions grégaires. Voir la société en terme de clans, tribus, communautés ou autres groupes montre les limites intellectuelles de ceux qui représentent notre ‘’élite’’. La politique aurait dû être le seul champ d’action de l’homme moderne et ‘’civilisé’’ (pour parler comme les Occidentaux), en 2010, où seules les qualités et capacités des prétendants à la magistrature suprême devrait primer sur toutes les autres considérations subjectives et ethniquement discriminatoires.

Dans le cas spécifique de la Guinée, nous devrions avoir honte de notre comportement politiquement ségrégationniste ; nous qui chantons partout avoir contribué (certains disent même carrément « libéré ») à libérer les peuples d’Afrique. Nos hymnes et chants de gloire célèbrent la « libération de l’homme noir » du joug de l’esclavage mais surtout de la discrimination de race instaurée par la colonisation : où juste la couleur de peau faisait de certains des prédestinés à gouverner et diriger les autres plus foncés; sans parler des divisions entre les citoyens et sujets français, des colons les maitres. Ce fut le problème essentiel de l’impérialisme : un homme n’était pas égal à un homme ! Et aujourd’hui certains ‘’intellectuels’’ en politique veulent créer des Guinéens et des guinéens (citoyens qui ne doivent pas gouverner).

Les Guinéens semblent ne pas avoir assimilé le sens de ce combat de libération ni la vision des mouvements qui nous ont conduit à l’indépendance (souveraineté constitutionnelle) depuis un demi siècle. Si nos pères, mères, grand-mères et grand-pères se sont battus, c’étaient pour une Afrique sans discrimination au point de parler des « Etats Unis d’Afrique » de Kwame Nkrumah où tous les Africains seraient égaux. Hélas, nos soi-disant ‘’pères’’ des indépendances ont détourné l’objectif de cette lutte pour asservir à leur tour leurs compatriotes en s’appuyant sur leur communauté/ethnie. C’est encore la preuve de la supercherie politique du PDG : après toutes les diarrhées verbales et actions en faveur des ‘’Noirs’’ comme la lutte anti-apartheid ou Bissau de AST (c’était du marketing politique pour contrecarrer l’isolement et une source d’aide des leaders dits « Non-alignés » et des pays de l’Est) que des Guinéens instruits s’organisent pour ségréguer du Pouvoir des compatriotes au motif honteux et inavoué qu’ils ne parlent pas leur langue vernaculaire et qu’ils ont le mauvais patronyme est l’héritage le plus abominable qu’un Chef d’Etat (AST) puisse laisser à son pays. D’où l’ineptie internationalement admise et abusivement répétée de « père de la nation ». Quelle nation ? Nous nous sommes fait plus de mal entre nous que les impérialistes toute proportion gardée ! Pourquoi en Guinée, plus qu’ailleurs en Afrique, il y a un problème que le Président soit Peul, Soussou, de la Forêt ou Malinké ? Ce qui choque est que ce soit les ‘’intellectuels’’ et « dialecticiens » qui soient les idéologues de telle absurdités ! Quelle différence y-a-t-il avec l’esprit de l’Apartheid sauf que la couleur de peau n’est pas le facteur ségrégant ici mais le patronyme et la langue vernaculaire ? En effet, selon un dicton : « il y a deux choses infinies dans notre Monde, l’Univers et la stupidité de l’Homme ; quoique qu’il y a un doute pour l’Univers».

Le pire est de constater que même les enfants sont conditionnés à haïr des gens en entendant leurs parents en famille tenir certains langages et attitudes envers telle ou telle communauté sans fondements. Que penser de ces cadres qui osent dire par exemple qu’ils n’aimaient pas les Peuls alors qu’ils ont volontairement épousé des femmes peules ou/et que leur propre mère est Peule ?

Deux choses :

  • la première, quelqu’un de bien éduqué avec un minimum d’instruction –pas forcément académique- ne peut laisser libre cours à de tels propos qui sont des attaques contre l’humanité ,
  • la deuxième, c’est probablement l’expression d’un complexe d’infériorité et de jalousie qui les pousse à vivre avec quelqu’un qu’ils ‘’n’aiment pas’’ (sic) mais qu’ils ont volontairement choisi et décidé d’avoir une progéniture qui vous liera pour toujours à des gens que vous n’aimez pas. Ils doivent aussi probablement avoir un problème existentiel !

 

Pour finir, les prochains président de la République et parlement devront s’attaquer sans complexe ni peur à ces oiseaux de malheur et de la division qui risquent de détruire le tissu social à jamais. Ce sont des perdants qui se comportent comme des auteurs d’attentats suicide (suicide bombers) qui veulent anéantir la nation guinéenne embryonnaire après janvier 2007 (c’était sans compter sur l’action de sape de Kouyaté).

Il nous revient aussi, chacun à son niveau, de s’opposer à tous propos et attitude qui divisent les Guinéens qui bon gré, mal gré sont condamnés à vivre sur le même territoire. Aucun Guinéen ne peut être chasé par un autre hors de Guinée ! (Même si Kouyaté et son cousin Bô l’ont tenté avec Chantal Cole). Il faudrait aussi commencer par appliquer les lois qui existent déjà concernant les mots et paroles qui menacent l’ordre public et à but discriminatoire. Comme l’UFDG qui pourrait bien intenter un procès -de plus- à Fodé Soumah pour avoir demandé de voter pour le Tonton Alpha ‘’X’’ Condé parce qu’il serait « Soussou » par sa maman. Voila le type de cadres qui ont gouverné le Pays ! Pas étonnant finalement que la Guinée en soit là ! Voter pour quelqu’un parce qu’il serait aussi Soussou ; pas pour ses qualités !

Est-ce que le fait que Lansana Conté soit resté 24 ans au Pouvoir a favorisé le bien-être des Soussous dans leur ensemble? Non ! Seuls les proches du Général en ont profité et ceux qui étaient entreprenants et travailleurs qui ne sont pas Soussous pour la plupart. Mais il est connu malheureusement que l’Histoire ne sert jamais aux peuples : ils oublient vite et commettent souvent les mêmes erreurs malgré les leçons du passé.

Quel est le sens de tous ces combats de libération, si aujourd’hui en 2010, un Africain ‘’noir’’ se sent politiquement ségrégué dans son propre pays par d’autres ‘’Noirs’’ qui n’ont absolument rien de mieux que lui ? Ne donnons pas raison aux Occidentaux qui veulent toujours nous tenir la main comme des enfants pour éviter qu’on fasse des bêtises !

 

PS : Nous pourrions faire une collecte pour envoyer le Tonton Alpha ‘’X’’ Condé à la Mecque cette année ; cela pourrait le bonifier.

Et l’une des seules paroles où je suis d’accords avec notre Capitaine Dadis, ce sont ses propos sur le Tonton Alpha ‘’X’’ Condé : il est machiavélique (comme son héros Sékou Touré qu’il a malgré tout fui jusqu’en 1984) et il est prêt à tout pour être Président même s’il faut brûler la Guinée, pays où il a peu d’intérêts après tout hormis le Pouvoir à prendre.

Il pourrait aussi se recueillir (attrape-nigauds) sur les tombes de Samory Touré, Alpha Yaya et les autres par démagogie. Ah ! Nous avons notre Laurent Gbagbo, pourvu qu’il ne fomente pas aussi une rébellion (dixit Dadis).

 

Ibrahima Diallo-‘’Ollaid’’

Commenter cet article