/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par Mohamed Sow

SOW_Mohamed_Kaba_01

 

 

Le loup change de poils, mais d'humeur, jamais, dit un proverbe croate. Je me presse de rédiger cet article pour prévenir les Guinéens et les habitants de notre planète terre que le déplacement à l’étranger de notre président va se conclure par des arrestations massives des dirigeants de l’opposition dès le retour d’Alpha Condé ou avant sous prétexte de complot d’assassinat planifié à son retour. Mon analyse repose sur un scénario qui a déjà fait ses preuves. Souvenez-vous. Alpha Condé part précipitamment pour rencontrer la présidente du Libéria le 17 juillet 2011. Monsieur Cellou Dalein avait annoncé son arrivée à Conakry le 18 juillet 2011. Son voyage fut reporté pour des raisons que personne n’a comprises. AC revient au pays et c’est dans la nuit du 18 au 19 juillet que l’attaque contre sa résidence avait été planifiée. Vu que tout était en place, et que M. Cellou Dalen Diallo serait chez lui, ce serait une justification pour l’arrêter avec tous ceux qui avaient été présélectionnés, même des officiers, qui étaient dans leurs lits d’hôpital. Alpha Condé tient coûte que coûte à mettre la main sur les ténors de l’opposition car il ne peut pas accomplir sa mission d’instauration de la suprématie mandingue si la scène politique guinéenne n’est pas nettoyée des hommes capables de le contrecarrer.


Il va en Chine pour trouver une alliance qui lui permettrait d’avoir des financements pour son régime et de se passer de l’Occident qui est trop branché sur la démocratie. Avant de partir, le bureau de presse de la présidence a opéré une intoxication médiatique pour préparer ses disciples dans le pays. C’est guider notre pays à la manière de l’amateurisme politique. Peut-être croit-il que la Chine va se mettre l’Occident sur le dos à cause de la Guinée alors qu’elle a du mal à gérer l’affaire du Tibet avec le Dalaï-lama, qu’ils n’ont pas pu neutraliser des décennies durant. C’est de la politique de comptoir de cafés ou brasserie de bière parisiens cogitée entre quelques verres engloutis par des amis de circonstance, qui aident sagement au développement d’une nature dépourvue de cupidité et colporteuse de malheur partout où le hasard ou la raison d’être de l’individu le mène. Alpha Condé a vraiment des conseillers machiavéliques. C’est avec stupéfaction que l’on apprend la manière dont le chef de l’Etat guinéen procède pour inviter les leaders politiques du pays. Je ne vais pas y revenir. Ce dont je suis sûr est que cette fois-ci, la pilule sera amère. La Chine ne pourra pas sauver la mise pour AC comme elle ne l’a pas fait pour la Lybie. Et pourtant la Chine a investi plusieurs centaines de milliards en Lybie. Elle n’a rien pu faire pour le Gal. Omar el-Béchir du Soudan. Si la Chine promet à Alpha Condé de le soutenir s’il agissait en Guinée comme bon lui semble, sans tenir compte de la communauté internationale, alors il subira la réalité de son destin contrairement aux éloges fallacieux que diffuse la RTG ces jours-ci.


AC est venu au pouvoir grâce à la France car Bernard Kouchner tenait les rênes de la politique étrangère. La France est un pays démocratique. Celui qui est aux commandes d’un ministère, est seul responsable à bord. Je sais pertinemment que le Président Nicolas Sarkozy ne partageait pas ce choix avec Kouchner, le choix de Condé. Ceci étant, l’histoire se répète. La Côte d’Ivoire a reçu des aides directes de la France au lendemain de la capture de Gbagbo. 450 millions d’Euros débloqués le même jour. Alors que quelques jours avant, Alpha Condé recevait 5 millions d’Euros pour aide alimentaire de Sarkozy. La France vient d’accorder 2 milliard-cinq-cent-millions d’Euros à la Côte d’Ivoire, et tous les investisseurs français se sont tournés vers la Côte d’Ivoire. Ceux qui ont vécu le ‘’Non’’ de 1958 se souviennent qu’au lendemain du 28 septembre, tout le matériel militaire administratif ou quoi que ce soit, avait été embarqué dans des bateaux pour Abidjan. La France a redirigé tous les investissements qui étaient en cours d’exécution, sur la Côte d’Ivoire. La France a alors accordé tout aux autres pays. Modibo Keïta qui était aussi du RDA comme Houphouët et tant d’autres ne sont pas sortis de la zone CFA. Si Sékou Touré avait eu la présence d’esprit de garder le Franc CFA, la Guinée se serait gaillardement beaucoup mieux défendue. Elle n’aurait eu aucun retard par rapport aux autres et la France serait contrainte d’accepter le statut qu’elle a assumé pour la monnaie des pays francophones d’Afrique. AC croit que Ouattara, dit ADO, est peut-être un adepte de son empire de rêve, ‘’Manding’’. ATT s’en est éloigné en lui donnant la leçon claire sur son éducation selon les valeurs peulhes. Tout d’abord, le Mali est peuplé majoritairement par les bambaras. Ce sont eux les vrais détenteurs de l’Empire du mandingue. Ce ne sont pas les Malinkés de Guinée ni les Dioulas de Côte d’Ivoire ou du Burkina Faso. Le bambara est la langue la plus parlées au Mali. Tous les Peulhs du Mali parlent bambara sans complexe parce que l’homme bambara est généreux et brave et ne supporte pas la lâcheté et l’ingratitude. AC aurait été un Bambara, nous aurions un ATT au sommet. Malheureusement, notre pays n’a pas de chance. Nous avions l’Alliance des Bâtisseurs, C’était du concret. Nous avons accepté l’Alliance Arc-en-ciel dont le nom s’associe à des apparitions éphémères ou illusions visuelles. Pour cela, nous ne sommes pas sortis des ténèbres. Un Bambara ne lâcherait jamais son allié de combat. AC ne l’a-t-il pas fait à LK – Lansana Kouyaté – et autres ? Les Soussous de la Basse Côte subiront le même sort que les Peulhs, réduits au silence. Le seul salut est que nous les Peulhs-soussous, Peulhs de Kindia du Fouta et de partout en Guinée, et que tous les Soussous et tous les vrais Malinkés de sang bambara et purs Malinkés, que les braves Forestiers téméraires et honnêtes, que tous les Guinéens honnêtes et justes, soient là pour barrer la route aux délinquants politiques qui veulent éternellement faire mordre la poussière à notre pays.


Pour conclure, Alpha Condé va tout faire pour éviter le lavage du linge sale des massacres en Guinée, car s’il y a une mise à la lumière des vrais coupables et de leurs complices, notre actuel Président risque d’être désigné. C’est pourquoi nous voyons des religieux qui prennent leurs bâtons de pèlerin pour prêcher une réconciliation sans dénonciation des bourreaux. Quel est ce ‘’Mandela’’ ? Quel est cet ‘’Obama’’ ? Drôle d’imitateur s’exclameraient les comédiens.


Commenter cet article