/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par africalog

La campagne électorale pour le second tour de l’élection présidentielle s’ouvre aujourd’hui lundi 11 octobre, sur fond de crise à la Commission électorale nationale indépendante (CENI). L’institution chargé d’organiser les élections était déjà au centre de la controverse après le premier tour du scrutin. Le citoyen lambda ne comprend souvent rien de certaines batailles politiciennes pour contrôler la présidence de la CENI lors du second tour. L’institution est-elle vraiment indépendante ? Le président de la CENI, sous pression peut-il manipuler les résultats à l’avantage d’un candidat ?

Suite à sa démission de la CENI après la proclamation des résultats provisoires du premier tour «pour protester contre les malversations électorales dont se sont rendus coupables certains responsables de la CENI », Me Fodé Abass Bangoura avait fait des révélations. 
Morceaux choisis de ce qu’il avait dit lors de la conférence de presse du 06 Juillet 2010:
« le Président de la CENI, Ben Sékou Sylla nous faisait croire à tout moment qu’il est sollicité par le Président de la République au point que je ai fait la remarque que cela pourrait entamer la crédibilité du travail de notre institution (…)

Moi, j’ai parlé de pressions extérieures. Je vous avoue qu’il y en a eu. Il y avait des menaces; mais moi, j’ai toujours dit au Président de la CENI que notre mission, c’est de faire l’application des dispositions du code électoral. Et que tant que nous serons collés aux textes, il n’y aura pas de problèmes. C’et lui qui nous faisait comprendre à chaque fois, on m’appelle, le Président m’appelle Et finalement, je lui ai dit : écoutez Monsieur le Président, soyez responsable car, son attitude nous paraissait bizarre (…)

Je ne sais donc pas pourquoi il nous a quittés le vendredi à 16 heures, en disant que moi, le Président m’appelle (…)

J’ai ainsi déduit, à travers son comportement, que c’est quelqu’un qui ne devait pas être libre et qu’il avait une pression sur lui. Ça au moins, personne ne peut le nier. »

Avec la crise qui secoue la CENI, Me Fodé Abass Bangoura va-t-il être plus précis ? Le général Sékouba Konaté avait-il donné des instructions de modifier les résultats sortis des urnes? Qui exerçait la pression sur feu Ben Sékou Sylla ?

Il s’agit de savoir si l’institution est libre de donner les résultats du second tour dans la transparence.

Commenter cet article