/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

Des blindés et des armes achetés par le régime du président malien déchu Amadou Toumani Touré et qui étaient bloquées en Guinée depuis juillet, sont arrivées aujourd'hui à Bamako, a constaté un journaliste de l'AFP, confirmant une déclaration d'un responsable du ministère malien de la Défense.


"La Cédéao (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) a remis au Mali une lettre officielle annonçant qu'on pouvait désormais récupérer les armes bloquées à Conakry. Donc, c'est tout à fait normal que les armes rentrent à la maison. Elles sont en route depuis vendredi nuit (30 novembre)", a indiqué ce responsable.

Un convoi de plusieurs dizaines de camions transportant des blindés et des conteneurs, placé sous protection militaire, est arrivé à Bamako aux alentours de 15H00 locales et GMT, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le chef des putschistes accompagnait le convoi

Le capitaine Amadou Haya Sanogo, chef des putschistes qui ont renversé le 22 mars le président Amadou Toumani Touré, accompagnait le convoi qui s'est dirigé vers le camp militaire de Kati (près de Bamako), salué par un tintamarre de klaxons et par les passants aux cris de "Mali, Mali, Mali !".

La Guinée s'était dite mi-octobre prête à livrer ces armes au Mali, mais attendait le feu vert de la Cédéao.

Cette organisation avait donné son accord pour que ces armes soient bloquées en raison du coup d'Etat militaire du 22 mars et de la confusion créée par ce putsch ayant accéléré la chute du nord du Mali aux mains de divers groupes armés dominés par des islamistes armés.

Commenter cet article