/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par guineelive

 

Ce dimanche, les citoyens de Conakry vivent au rythme du deuxième jour des affrontements entre militants de Alpha Condé et ceux de Cellou Dalein Diallo.

 

Tout a commencé samedi quand les partisans sont partis au palais du peuple pour assister à une dédicace et ont fait le tour de la commune du Kaloum avec des centaines de motos. Et au retour en haute banlieue de Conakry où se trouve la plus part des militants, les motards ont voulu passé devant le domicile du candidat du RPG à Mafanco. Ce que les militants de Alpha Condé n’ont pas acceptés. Deux heurts éclatèrent entre les deux camps. Ce qui s’est poursuivi jusqu’au carrefour Constantin. Entrainant des blessés des deux cotés.

 

Et  très tôt ce matin, les militants de Cellou Dalein Diallo sont revenus à la charge. Et au niveau du QG du RPG situé à la minière non loin aussi du siège de l’UFDG, des jets de pierre et autres gourdins ont entrainé la mort d’une personne à Hamdallaye et de nombreux blessés, selon le secrétaire administratif du RPG, le Dr Mohamed Diané dans les rangs des militants du RPG, dit-il.  Et le mouvement s’est étendu dans les quartiers de Hamdallaye jusqu’au niveau de enco5 en haute banlieue de Conakry. Mais le plus inquiétant dans ça, c’est que nombreux sont des jeunes manifestants qui sont armés de fusils.

 

Mais dans tout ça, le président par intérim Sékouba Konaté reste muet. D’où des interrogations légitimes des populations qui se demandent à présent ce que fait le président de la transition qui est censé prendre ces responsabilités en cette période sensible de notre histoire. En outre,  à une semaine du scrutin, ni le décret convoquant le corps électoral comme ça été le cas au premier tour, ni  l’appel au calme encore moins son implication dans le processus de préparation du scrutin ne sont visibles sur le terrain. Malgré ces violences, Sékouba reste muet comme une carpe.

Avec des armes dans les mains des civils, il n’est pas exagéré que les prochains jours nous réserve des surprises désagréables.

Commenter cet article