/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par l'observateur paalga

http://french.mofcom.gov.cn/articleimage/200702/1172560521026.jpg

 

L’homme était bien connu des Guinéens, surtout du milieu syndical où il était devenu une icône à côté de l’égérie du syndicalisme guinéen qu’est Rabiatou Serah Diallo. C’est d’ailleurs en compagnie de cette dernière qu’en janvier-février 2007, il avait codirigé les marches des travailleurs, contre le pouvoir de Lansana Conté ; manifestations qui s’étaient soldées par des centaines de victimes.

Lui, c’est Toto Ibrahim Fofana, adjoint de Rabiatou à la Centrale nationale des travailleurs de Guinée (CNTG), le puissant syndicat guinéen, qui est décédé accidentellement le vendredi 17 avril 2010 sur une route.

Lors des pourparlers interguinéens de Ouagadougou, il avait effectué de nombreux séjours dans la capitale burkinabè remplaçant sa patronne, qui était appelée sur d’autres fronts. Ayant un langage acéré, il dérangeait lorsqu’il prenait la parole, en cela il n’a pas volé, puisque sa collaboratrice Rabiatou tenait des discours de la même veine.

Ces dernières semaines, il se susurrait qu’il était probable qu’il soit le candidat des syndicats à la présidentielle du 27 juin 2010. En effet, l’actuel président du Conseil national de transition (CNT), sa patronne donc, semblait le préparer pour croiser le fer avec les Cellou Dallein Diallo, Sidya Touré et autre Alpha Condé.

En clair, le cheval sur lequel allaient miser les syndicats. Hélas le destin en a décidé autrement, puisque la grande faucheuse, a mis fin à cette ambition par un banal accident de circulation. Toto Ibrahim s’en va donc au moment où il s’apprêtait à récolter peut-être les fruits de plusieurs années d’une vie remplie de luttes et de victoires remportées. Sur quel champion syndical, va-t-on parier ?

Rabiatou Serah Diallo, en tant que présidente du CNT, est out. Qui aura donc à présent l’onction de la CNTG à moins de 2 mois d’une présidentielle dont on ne sait pas si elle se tiendra effectivement le 27 juin ? A moins que la CNTG ne change son fusil d’épaule et jette son dévolu sur un homme politique, quitte à marchander cette coalition .

Commenter cet article