/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba/afp

Le président sortant Goodluck Jonathan a été élu président du Nigeria, selon les résultats complets diffusés lundi soir par la Commission électorale nationale.

Le suspense n'aura pas été long. Après avoir étédonné vainqueur dès lundi matin avec une avance confortable, le président sortant Goodluck Jonathan est arrivé en tête à l'élection présidentielle du Nigeria, selon les résultats complets diffusés lundi soir par la Commission électorale nationale. Mais les contestations de cette victoire sont déjà fort nombreuses. Et violentes.

À Kano, lundi, de jeunes manifestants ont arrêté des voitures pour demander aux conducteurs d'exprimer leur soutien à Muhammadu Buhari, ancien chef de la junte militaire en 1984-1985. La foule s'en est aussi pris à deux personnes identifiées comme des chrétiens à cause de leurs vêtements, en les frappant à l'aide de bâtons.

 

Des émeutes ont également éclaté dans des circonscriptions des États de Kaduna (centre-nord) et Sokoto (nord-ouest) et des bâtiments ont été brûlés dans les États de Bauchi et Gombe (centre-nord). À Kaduna, des maisons de responsables politiques ont été attaquées dans la nuit de dimanche à lundi et on pouvait entendre des coups de feu, ont indiqué des habitants.

« Les forces de l'ordre ont été déployées à Sokoto pour contenir des jeunes en colère qui font exploser des gros pétards dans les rues », a déclaré un porte-parole de la police locale, Al-Mustapha Sani. Pourtant, dans l'ensemble, le scrutin présidentiel de samedi a été jugé calme et plus transparent que les précédents par les observateurs. Mais les résultats proches de 100 % dans certains États du Sud en faveur de Goodluck Jonathan font douter certains analystes de la crédibilité de l'élection.

Commenter cet article