/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

 

Le départ approche et rien que l’idée d’aller à l’aéroport vous donne des sueurs froides…Comme vous, un passager sur quatre déclare avoir peur en avion. Comment se débarrasser ou s’accommoder de cette peur ?

 

Identifier son stress

« C’est une question d’habitude », dit glougo, « j’ai voyagé en avion depuis mon enfance et j’adore ça. Bien sûr, il y a des vols plus pénibles que d’autres, ça dépend des compagnies, du temps…Pour te relaxer, il faut relativiser » Plus facile à dire qu’à faire, quand on est en proie à une vraie phobie. Pourquoi a-t-on peur en avion ?

Les psychologues ont défini des catégories de passagers stressés : les « terriens », majoritaires, toujours pas convaincus que l’homme puisse quitter impunément le plancher des vaches ; les « décideurs », qui ne supportent pas que les choses échappent à leur contrôle ; les « traumatisés », restés sur un mauvais souvenir de vol ; les « anxieux », qui ont trop d’imagination.

Dis-moi comment ça vole…

Le meilleur moyen de surmonter l’appréhension est souvent de vaincre son ignorance : savoir par exemple identifier les différentes étapes du vol aura un effet déstressant. Le stage « Apprivoiser l’avion », proposé par Air France,  est une option intéressante et l’occasion d’une séance de simulateur de vol. Attention, cela vous coûtera 600 euros pour une journée ! Mais si votre phobie pose un problème professionnel, sachez que le stage peut être pris en charge par votre entreprise. Sinon, pour 6 euros, achetez « Comment ne plus avoir peur en avion » (Livre de Poche), qui reprend les thèmes du stage, en expliquant les mécanismes de l’anxiété. Enfin, lors de votre voyage, n’hésitez pas à poser des questions à l’équipage, à vous faire expliquer les bruits bizarres et tout ce que vous ne comprenez pas.

Détendez-vous

Le jour du départ approche et vous sentez que vous y allez à reculons… Il y a des astuces simples : « Sommnifères », suggère fourmica. « Un petit xanax en partant, que m’a donné le médecin », détaille Kait. « Si c’est un vol de nuit, un cachet pour dormir avec l’apéritif avant le repas. Et hop, lorsque tu te réveilles tu as fais les 3/4 du voyage. » Mais il y a aussi la relaxation, les vêtements où l’on se sent bien, le fait de confier son appréhension à l’hôtesse… La détente se prépare aussi à la maison : boucler les valises à l’avance, s’assurer une bonne nuit de sommeil, arriver à l’aéroport tranquillement… Et bien sûr, bannir films catastrophe et reportages sur les dix derniers crashs du siècle. Car la peur de l’avion est entretenue par la médiatisation des accidents, véritable source de fantasmes pour les anxieux.  Alors calmez votre imagination et rabâchez quelques vérités méconnues : le nombre d’accidents d’avion ne  cesse de diminuer depuis 1945 et les pilotes de ligne sont les personnels les plus contrôlés du monde.

Commenter cet article