/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

 

 

 

Normalement prévu tous les jeudis, le dernier conseil ordinaire des ministres du gouvernement de transition de Jean Marie Doré remonte au…. 24 juin dernier.

Depuis cette date, le Premier ministre Jean Marie Doré agit et décide seul de la vie de la nation. Selon nos informations, tout est parti de la décision du premier ministre, au mois d’avril dernier, de faire passer le minerai de fer du Simandou par le Libéria. Le ministre des finances Kerfalla Yansané, cosignataire de cette convention, se serait opposé à ce projet et lui aurait rétorqué qu’il n’apposera pas sa signature si la décision n’est pas prise en conseil des ministres.

« Depuis cette date, Jean Marie Doré a considéré que les conseils de ministres sont des entraves à ses actions. Donc, il fait cavalier seul », apprend-on.

« Il y a eu certes un conseil extraordinaire des ministres le 5 juillet, mais c’était plus pour féliciter le premier ministre qui venait d’être élevé grand chevalier de l’ordre national du mérite que pour tirer les leçons des élections », annonce un ministre, amer.

Seuls, quelques ministres avec lesquels il a des accointances partagent parfois ses secrets : ce sont le ministre des affaires des affaires étrangères Bakary Fofana, le ministre de la communication Aboubacar Sylla, le Ministre de la Décentralisation et du développement local, Aly Gilbert Ifono et son intime ami Talibé Diallo, ministre des postes, des télécommunications et des nouvelles technologies de l’information, ajoute-t-on

Pourtant, depuis que la Guinée est indépendante, jamais un premier ministre n’a eu les coudées franches autant que Jean Marie Doré. « Konaté ne s’occupe que des affaires militaires, c’est lui (ndlr Jean Marie Doré) qui décide tout le reste. Il le fait seul, il ne nous associe à rien du tout », ont confié plusieurs ministres contactés par Guinéenews©.

Les critiques fusent de plus en plus sur la méthode Doré. Certains ministres disent n’avoir pas été associés dans sa récente volonté de tripatouiller la nouvelle constitution pour donner l’essentiel de l’organisation du second tour de l’élection présidentielle au ministère de l’Administration du territoire et des affaires politiques (MATAP). De même, tous n’ont pas encore digéré qu’il ait cédé le tiers de l’offshore guinéen à Hyperdynamics le jeudi 25 mars 2010.

 

Guineenews

Commenter cet article