/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

                                      

Bruxelles rappelle Conakry à l'ordre et exige des élections législatives inclusives et apaisées afin de pouvoir signer le 10e Fonds européen de développement (FED) en faveur de ce pays où une très grande partie de la population vit toujours sous le seuil de pauvreté. Le responsable Afrique de l'Union européenne, Nicholas Westcott, vient d'achever une visite de travail de deux jours en Guinée.


Des élections législatives sont nécessaires -et pas n’importe lesquelles- avant la signature du 10e Fonds européen de développement en faveur de la Guinée (FED). C’est ce qu’a expliqué le responsable Afrique auprès des services extérieurs de l’Union européenne, Nicholas Westcott, à Conakry. 

 

Au terme d’un séjour de travail en Guinée, l’émissaire de l’Union européenne (UE) a indiqué qu'il ne restait qu’une seule condition -à remplir obligatoirement par les autorités guinéennes- avant de signer le 10e FED sur le Traité de Cotonou : un chronogramme fiable pour des élections législatives transparentes et crédibles. 

 

Deux montants de 174 millions d’euros : ces fonds, normalement destinés à la Guinée suivant des critères précis, dorment dans des guichets de l’Union européenne depuis plusieurs années à cause d’un déficit chronique de démocratie, des droits de l’homme et des libertés individuelles. 

Sur le plan politique, indique M. Westcott, la Guinée a enregistré des progrès significatifs, notamment dans le processus de préparation de ces élections qui tardent à venir, afin de mettre fin à une transition qui dure depuis maintenant cinq ans. 

 

Mais parce que le temps est compté, il est urgent qu'un chronogramme consensuel voit le jour afin de procéder à cette signature et préparer tranquillement le 11e FED qui couvrira 2014-2020. 

Commenter cet article