/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba&rfi

http://www.afrik.com/local/cache-vignettes/L500xH416/arton12668-96550.jpg

 

En Guinée, le président de transition, le général Sekouba Konaté, a publié jeudi 6 mai 2010 un décret fixant le début de la campagne électorale pour le 17 mai et la fin pour le 26 juin, veille du premier tour de l'élection présidentielle. Officiellement donc la campagne n'a pas encore débutée mais dans les faits à Conakry et dans le reste du pays, les préparatifs de cette élection très attendue ont déjà commencé.

Un air de campagne flotte déjà sur la Guinée. Les grandes affiches officielles ne sont pas encore placardées sur les murs de la capitale mais des posters et des tee-shirts à l'effigie des leaders politiques sont déjà visibles à Conakry. Pour mobiliser l'électorat, les états-majors des principaux partis ont commencé à sillonner le pays et les responsables de sections ont été mobilisés pour prêcher la bonne parole des candidats.

Une campagne étant aussi une affaire de gros sous, entre un million et demi et quatre millions d'euros pour les partis les plus importants, depuis plusieurs mois des délégations ont été envoyées dans différents pays d'Afrique, en Europe ou aux Etats Unis pour récolter des fonds.

Pour sortir de leur base ethnique et obtenir des ralliements, les grandes formations politiques ont également entamé des tractations avec des partis disposant d'une certaine assise régionale.

Maintenant toute la question est de savoir si les Guinéens voteront le 27 juin comme l'a promis à maintes reprises le général Konaté. Encore sceptiques il y a quelques jours, plusieurs leaders politiques se disent aujourd'hui rassurés par les pressions de la communauté internationale et les dernières déclarations du président de transition mettant en garde tous ceux qui voudraient jouer des prolongations.

Commenter cet article