GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Publication de la liste des membres du CNT: A quoi jouent Bah Ousmane et l'ANR



Les membres statutaires du conseil national de la transition ont été nommés ce dimanche 7 mars 2010 par un décret présidentiel, sans les membres de l’Alliance nationale pour le renouveau.



La présidente du conseil nationale de la transition, Hadja Rabiatou Serah Diallo a regretté l’attitude de cette alliance politique par Bah Ousmane qui a exigé 10 places au sein du CNT. A signaler qu’au même titre que le Bloc patriotique, l’ANR a obtenu dans une première clé de répartition faite le 2 mars 3 places. Le Bloc patriotique accepte ses 3 places, non sans rechigner, l’ANR s’arc-boute. Après plusieurs séances de négociations, 5 places sont proposées à l’ANR qui les refuse.



« Jusqu’à la dernière minute, nous avons espéré un accord, avec l’aide de bonnes volontés mobilisées pour l’occasion à travers de nombreuses missions de bons offices dépêchées auprès de l’ANR. Face à l’impatience exprimée par l’opinion guinéenne et nos partenaires, en tenant compte des délais courts de la transition et à notre corps défendant, nous avons transmis au Président de la transition la liste des membres du CNT, sans les représentants de l’ANR. Nous le déplorons et le regrettons vivement d’autant plus que nous avons fait tout ce qui est à notre pouvoir pour que tous les courants de notre pays soient effectivement pris en compte. Je tiens à préciser qu’à tout moment, s’ils le désirent et décident, les délégués de l’ANR peuvent intégrer le CNT », se défend Hadja Rabi.



Justifiant le dépassement du nombre initial de 101 membres statutaires tels que prévus par les Accords de Ouaga à 155 membres, Rabiatou Serah Diallo a dit qu’il fallait tenir compte « des contingences politiques et sociales de notre pays pour limiter les risques de frustration».



A préciser que seules 150 personnes ont été nommées par ce décret, les 5 places de l’ANR étant toujours vacantes.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article