GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Rio Tinto et son atout chinois

http://www.nicholsoncartoons.com.au/cartoons/new/2009-02-21%20Chinalco%20may%20buy%20Rio%20600.JPG

 

 

L’australien a annoncé la création d’un consortium avec Chinalco pour exploiter le troisième gisement mondial, situé au mont simandou.

 

La compétition à laquelle se livrent les groupes miniers pour l’exploitation du gisement du mont Simandou, troisième réserve mondiale de fer située dans le sud de la Guinée-Conakry, vient de vivre un nouveau rebondissement. L’australien Rio Tinto, détenteur d’une licence d’exploration depuis 1997, mais en mauvaise posture après la réattribution, fin 2008, des deux lots nord du gisement à l’israélien BSGR, a une nouvelle carte dans son jeu.

 

Avec son allié chinois Chinalco, qui détient 9 % de son capital, ils ont annoncé le 20 mars la création d’une coentreprise pour exploiter Simandou. Rio Tinto espère ainsi améliorer ses relations avec les autorités guinéennes, qui prêtent une oreille plus attentive aux Chinois, et profiter du soutien financier de son partenaire.

Chinalco investira 1,35 milliard de dollars sur les 2,9 milliards du projet, qui a le soutien de la Banque mondiale, actionnaire à 5 %. La coentreprise devra exploiter la mine, construire une voie ferrée de 800 km et un port près de Benty, sur la côte Atlantique. « Rio Tinto garde le contrôle managérial de la mine », précise John Merry, son directeur général à l’environnement et au social.

 

 

70 millions de tonnes


« Les émissaires de Chinalco doivent arriver à Conakry d’ici à deux semaines pour participer aux négociations avec le gouvernement et sécuriser juridiquement notre périmètre sur la mine », indique Bangaly Maty, directeur financier de Rio Tinto Guinée. Le niveau de production annuel (70 millions de tonnes prévues) doit être revu avec les autorités guinéennes. Quant à la coopération logistique entre BSGR et Rio Tinto pour acheminer le minerai, elle n’est envisagée par aucune des deux compagnies. Mamadou Thiam, le ministre des Mines, devra pourtant songer à une coordination minimale. Sauf s’il décide finalement de ne retenir qu’un seul partenaire…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article