/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba&le Défi

http://us-africa.tripod.com/consulaatguinee/photos/mayorConakryKabaRouguiBarry.jpgRécemment, Mme le ministre de l’enseignement pré-universitaire, professionnel, technique et de l’éducation physique, Mme Kaba Rougui Barry en se réjouissant du bilan de sa gestion à la tête de ce département stratégique, a bruyamment laissé entendre que dans le cadre d’équipements des écoles, son ministère aura fait don de 200 ordinateurs à l’Ecole nationale des postes et télécommunication ( ENPT ) de Kipé.


De prime abord, il sied d’avouer que cette affirmation solennelle d’une ministre de la République aura provoqué une douche écossaise chez les responsables des étudiants de cet établissement d’enseignement technique. Ainsi, les étudiants qui soupçonnaient leurs autorités de détournement, ne tarderont point à faire propager comme une trainée de poudre des rumeurs d’un scandale sans précédent dans l’histoire de cette école.



Quant aux responsables, ayant appris cette triste et rocambolesque affaire et se sentant indignés par une telle accusation gratuite de la part d’une ministre de son état, ne se voueront à un autre saint qu’au recours à la voie administrative, celle d’écrire une correspondance à Mme le ministre, réclamant le reste de leur dû.


Selon des sources concordantes, c’est lors de la célébration de la journée mondiale des télécommunications en 2009 en présence de ses homologues Mathurin Bangoura et Kèlèti Faro, que Mme Kaba Rougui Barry a fait don de 10 ( dix) ordinateurs de marque « DELL » à cette institution. C’était suite à une requête formulée par les étudiants de la dite école relative au manque d’équipements que Mme le ministre avait fait geste et qui avait surpris même ses homologues, rappelle-t-on.


Quant à dire maintenant que ce sont 200 ordinateurs qui ont été offerts à cette école, ceci fait couler aujourd’hui beaucoup d’encre et de salives. Et au terme des enquêtes, ces ordinateurs ont été évalués à 5.000.000 gnf chacun, soit un milliard gnf les 200.


Et comme ladite école n’a reçu que 10 ordinateurs, soit l’équivalent de la somme de 50.000.000 gnf, elle réclame les 950.000.000 gnf qui sont actuellement en jeu.
 


Toutefois, dans le strict souci d’éthique en vue de recouper ces informations auprès de la ministre mise en cause, l’on a tenté ses contacts téléphoniques ( Sotelgui et Areeba), mais en vain.


Quoi qu’il en soit, ce scandale financier des plus sombres, ne peut rester sans tâche d’huile. Est-ce dire que la plus médiatisée des ministres du CNDD se trouvera encore bientôt dans la lorgnette des médias ? Wait and see

Nous y reviendrons amplement.

Commenter cet article