/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba/afp

Retour sur la dépêche

 

 

- Plus d'une centaine de mendiants ont été interpellés depuis vendredi par la police à Dakar après l'interdiction de mendier sur la voie publique décrétée par le gouvernement sénégalais, a-t-on appris lundi de source policière.

"Actuellement, nous en sommes à 114 mendiants interpellés à Dakar, dont des étrangers", a déclaré à l'AFP cette source sous le couvert de l'anonymat.

Au moins "24 Maliens, 2 Guinéens et 1 Gambien" faisaient partie des mendiants interpellés. "Une grande opération sera menée aujourd'hui" lundi, a ajouté la même source, sans préciser le lieu où se trouvaient ces mendiants arrêtés ni ce qu'ils allaient devenir. "Ils (les policiers) sont venus et ont arrêté beaucoup d'entre nous. Ils l'ont fait sans brutalité et ont conduit" les personnes interpellées dans un commissariat de Dakar, avait déclaré dimanche un mendiant à l'AFP.

Les mendiants qui font partie du décor habituel de Dakar, n'étaient pratiquement pas visibles dans le centre ville lundi matin.

La police sénégalaise procède à des rafles de mendiants en application de la mesure gouvernementale prise le 23 août d'interdire la mendicité sur la voie publique, n'autorisant l'aumône que devant les lieux de culte. "Le gouvernement va entreprendre une lutte efficace contre la mendicité qui est interdite. Le Sénégal est sous la menace de ses partenaires qui estiment que nous ne luttons pas de façon efficace contre la traite des personnes" à laquelle la mendicité est assimilée, avait déclaré la semaine dernière le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye.

La mendicité avait pris de l'ampleur à Dakar où de plus en plus de mendiants, en particulier de jeunes "talibés" (élèves d'écoles coraniques), âgés de 2 à 17 ans, étaient très nombreux dans les rues.

Il y a deux ans, l'Unicef avait estimé à 8.000 le nombre d'enfants des rues de Dakar.

En avril, l'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) avait dénoncé la situation au Sénégal où des "dizaines de milliers denfants (sont) astreints à la mendicité", trop souvent "exploités et maltraités, soi-disant au nom de la religion".

 

 

 

Commenter cet article