/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

http://youssefbest.files.wordpress.com/2009/09/solitude.jpg
Cette analyse est dédiée à la mémoire de notre frère Floribert Chebeya et tous ceux qui sont victimes des hommes sauvages.

Lien AUDIO du texte:  http://www.spokentext.net/members/soulbah/MOPAG-12-16-40.mp3


Ténébreuse Solitude !

Chantant la joie, le beau temps et l’avenir, la cadette des Hirondelles demanda à sa maman, les raisons qui poussent certains oiseaux à migrer constamment, fait à ce que le Coq et sa famille ne volent pas, l’aigle préfère les hauteurs, le perroquet a le bec tordu, le hibou chante plus la nuit, les chauves-souris n’aiment pas la lumière, le martin-pêcheur se baigne en longueur de journée…

La mère observa sa fille longuement et répondit : << Tous les oiseaux vivaient ensemble, les uns apportaient les graines, les fruits, de l’eau, de poissons, de viande… les autres protégeaient, construisaient, s’occupaient des enfants, de l’enseignement, de la gestion… Un jour le Coq fut choisi pour devenir Chef et décider pour tous.  Dès lors il décidait du lever et du coucher de tous et du partage des biens. Il se fut taillé les ailles, opta pour le bain en poudre parfumé, interdit à sa famille le travail, ordonna la soumission totale et inconditionnelle de tous ses congénères. Il s’allia aux fourmis pour contrôler son espèce. Pour s’assurer un pouvoir absolu, il défia le conseil des sages, tordu le bec du perroquet qui était le rapporteur, augmenta les taxes qu’il reversait aux fourmis de plus en plus nombreuses. Le travail devint infernal, la nourriture rare et l’avenir incertain sous le regard menaçant du Coq qui, avec les bras sur les dos, contrôlait tous. Les fourmis  et les insectes devenues ses partenaires n’hésitaient de rentrer dans la bouche, les narines ou se cacher sous les plumes pour savoir ce que les oiseaux pensent afin qu’ils ne se rebellent et recouvre leur liberté. Pour créer plus de division et marquer son pouvoir, le coq ordonna la capture de l’aigle par les oiseaux qui mettront du feu sur son bec. L’infortuné fut envoyé en prison, torturé par les chauves-souris et le Hibou qui passait son temps à se moquer de lui en l’intimidants avec des cris qui faisaient peurs à l’ensemble des oiseaux, sauf le Coq et sa famille qui en prenaient un grand plaisir. Les fourmis devenant de plus en gourmant et voulant contrôler eux mêmes le pouvoir décidèrent d’utiliser l’aigle contre le Coq. C’est ainsi que l’aigle fut  libéré par les fourmis pour prendre le trône. Mais l’aigle gardait une grosse haine contre les oiseaux. Il n’a pas voulu se soumettre aux fourmis ainsi n’a pu tenir parole et s’est attaqué à tous les oiseaux. Imprévisible et féroce, l’aigle détruira tous en évitant les fourmis qui l’attendent au sol. Le Coq affolé, se retrouva dans un village où il se présenta  comme une victime du loup. Ne prenant jamais sa douce, il fut  enfermé dehors afin qu’il soit en sécurité.  Pour avoir du temps avec ses nombreuses conquêtes et ne plus travailler, il s’érigea en malade incapable de rien faire. Quand on le renvoie du village il passe des nuits à pleurer de peur que sont passé ne le rattrape et pour qu’il continue à se nourrir sans fournir d’effort. Son hôte ayant compris que le Coq était trop à l’aise, le gava et le fut multiplier pour nourrir ses invités et sa famille pour en tirer profits. Certains oiseaux décidèrent de voyager constamment   pour éviter l’aigle et d’autre plus traumatisés font encore le tour du monde pour se construire un avenir. Le hibou continuera à faire ses bruits la nuit pour empêcher les oiseaux de dormir. La chauve-souris demeura obsédée par les menaces de l’aigle et ne sortis jamais son nez en plein jour.  Le perroquet découragé des actes de son espèce s’enfonça en brousse pour se mettre à l’abri. Martin-pêcheur quand à lui pleura de jour en jour les victimes du Coq et pour le retour des oiseaux exilé ailleurs. Il reste convaincu qu’ils reviendront à partir de la mer, des fleuves, des rivières ou des marigots. A force d’attendre à coté des rives, il apprendra à pêcher et à profiter de l’eau en se baignant comme bon lui semble.

Quant à nous, la famille Hirondelle, nous déciderons de consommé peu pour ne pas abuser de la nourriture et se charger de chanter l’union, le bonheur, la prospérité et l’arrivé du  printemps.   Si tu respect notre choix, ma fille, cela t’évitera d’avoir  plus de chair qui attirera l’appétit de l’aigle. Ainsi nous gardons toujours assez de nourriture pour les autres oiseaux quand ils seront de retour.

Ma fille, les méandres qui conduisent à la conquête et la conservation du Pouvoir mal acquit et basé sur l’abus transcendent toujours les valeurs de la morale et de la raison. Un peuple se perd quant il renie la vérité, bannit la justice et falsifie son histoire. A cause du Coq et de son règne, nous n’avons plus rien, nous vivons chaque jour avec l’espoir que le lendemain sera meilleur mais en réalité nous n’existons plus. Notre vie est infernale, nous espérons que vous pourriez éviter ce que nous avons vécu avec beaucoup plus de lucidité et de sagesse.

Ma fille, retiens aussi que quand les autres Chefs arrivent à renter dans une cité ils la corrompent, et font de ses honorables citoyens des humiliés. En réalité, ils ont toujours agit ainsi. C’est pour cette raison que le pouvoir ne doit jamais être gérer par les incapables (gaspilleurs, sots, fou…)>>

Le piège qui permet aux uns et aux autres de croire à une transition avec peut d’intransigeance est une naïveté qui prouve le désir absolu des acteurs politiques à sacrifier le peuple pour  leurs ambitions.    Penser qu’ils vont faire les élections pour les perdre relève d’imagination enfantine.

L’élection en cours est une farce pour se refaire une bonne image et continuer à garder les privilèges du pouvoir aux dépends du peuple.

Pour cela, ils ont pris les dispositions nécessaires qui consistent entre autre à corrompre, ensorceler et faire disparaitre leurs détracteurs. L’argent cotisé par des pays frères, les partenaires de la Guinée et la communauté internationale pour la réalisation des élections libres et transparentes a été utilisé pour  soudoyer et stagner la volonté du peuple. Ainsi, ils ont fait la liste par ordre de priorité des taches et actes à accomplir pour que le peuple reste leur otage. La neutralisation des forces physiques (Hommes en tenues, journalistes, détracteurs, diplomates, syndicats, intellectuels, operateurs économiques, acteurs culturels…) et des forces spirituelles (imams, prêtres, charlatans, marabouts, féticheurs…) est devenue la solution pour continuer la Dictature.

La restructuration de l’armée est devenue une réorganisation criminelle en mettant leurs enfants et amis diplômés à des postes stratégiques afin de contrôler et se faire fléchir les décisions. De la même manière, ils ont encouragé leurs enfants à s’incruster dans les parties politiques et autres activités du pays pour imposer leurs visions qui ne sont autres que la promotion du changement dans la continuité. C'est-à-dire pas de changement à part un tour de passe-passe pour porter un des leurs au sommet du pouvoir. Mais le plus inquiétant est l’errance de milices armées et de gens liés aux forces de l’ordre ainsi que des mafieux. C’est pour cette raison que des familles ont engagé des hommes et femmes en tenue pour se venger au cas où ils seront victimes d’abus ou de drame. La justice Guinéenne étant impartiale, les familles comptent bien se protéger de criminels. Pourtant l’auto défense ou la privatisation de ces services est un danger  aux conséquences imprévisibles.

La précarité et le manque de formation de la presse leurs ont permit de classifier les journalistes pour corrompre ceux qui peuvent l’être et les autres promis au châtiment, les pires. Ils ont réservé des séances de calomnies, de  harcèlement, de tortures… La même méthode est réservée pour les syndicats, intellectuels, operateurs économiques, acteurs culturels qui ont refusé la magouille. Les représentants locaux de l’Etat se chargent en utilisant une forte pression sur les imams, prêtres, charlatans, féticheurs et autres. Cela les aide d’apaiser les esprits et de contrôler ceux qui sont rebelles avec des dénonciations, humiliations, calomnie, ensorcellements…  

Les diplomates sont aussi attirés à travers des promesses d’affaires très alléchantes et difficiles à refuser. Mais cela n’est que mensonge car ils ont déjà leurs partenaires qui les ont aidés depuis le début. Donc, pas de renouveau sauf que cette fois-ci ils enverront balader les diplomates qui ne se soumettront pas à leurs caprices. La méthode est simple, récolter des informations compromettantes et les rendre aux concurrents politiques des Diplomates concernés. Des scandales qui s’en éclateront, éclabousseront les gouvernements visées ou au moindre des cas ils se retrouveront sur les bancs juridiques de leurs pays. Ceci est du à l’incohérence des courants politiques dans la gestion de la crise Guinéenne. Agissant au nom du business sans aucun respect pour les Guinéens qui ont trop souffert depuis l’occupation Française en passant par des Dictatures répressives, mafieuses et sanguinaires. Des clans se sont formés pour aider ce pouvoir honni afin d’abuser des matières premières et du peuple martyrs de Guinée. Mais, beaucoup seront surpris d’apprendre qu’agir immoralement envers la Guinée est un piège qu’il faudra ne jamais tenter. La situation actuelle est dangereuse pour la réputation de toute personne physique ou morale qui prendra ce pays pour une poule aux œufs d’or.   

C’est dans cet ordre qu’il y eu création et encouragement d’une éphorie ethnique, tribal… aux profits des dirigeants et faux opposants. Cela à permit le profilage des acteurs politiques, sociales, religieuses… pour s’assurer d’un contrôle ferme de la chose publique et des affaires privés dans notre pays. L’argent volé au peuple est entrain d’être blanchit à travers des activités liées aux partis politiques et des affaires parallèles. Pourtant le recouvrement de cet argent peut largement financer toutes les élections et les reformes nécessaires dont nous avons besoins pour mettre notre patrie dans le rang des pays rayonnants. Au contraire la Dictature est encore là et déterminé à resté au mépris du peuple qu’ils aiment abuser et torturer. Le CNDD, CENI, les partis politiques, ONG, les Forces Vives, le CNT, le Gouvernement… sont là pour s’assurer de la réussite de cette maudite entreprise.

Le renouveau réclamé avec corps et âmes par le peuple  à été bafoué. Ce qui devait être un changement n’est autre qu’une recomposition de bandes criminels et leurs parrains.  Les candidats aux élections qui ne trainent pas de cadavres sont soit ethno-stratégiste ou tout simplement soutenu par des gens qui veulent abuser du patrimoine Guinéen. Pire, on voit des gens qui ont participé à des gouvernements qui autorisés des matraquages, des exclusions, des tortures, des fusillades… d’étudiants et d’honnêtes citoyens devenir candidats pour la magistrature suprême. En plus, ils ont vendu notre patrimoine commun (Avions, Usines…). Ou des gens qui battent campagnes avec l’argent taché du sang de nos frères et sœurs de la région des grands lacs, du Liberia, de la Cote d’Ivoire, de la Sierra Leone… avec plus de sept millions de morts, de mutilations, d’abus sexuels et d’abus de patrimoines. En réalité ces individus ne devraient même pas avoir le droit de vote. Aucun compromis politique ne doit inclure ces gens dans la gestion des biens publiques.

La floraison des fonds d’origines inconnus est un obstacle pour la paix, la cohésion sociale, l’avenir de la Guinée et son peuple. Ceux qui ont des comptes à rendre au peuple devront le faire au lieu d’utiliser ces fortunes pour aliéner les populations après un demi-siècle de torture étatique.   

Mais, il y a lieu de comprendre que la vraie transition à bien échoué avant la préparation et la proclamation de l’indépendance. C’est dire que la transition en cours n’est qu’illusion car elle est gérer par les mêmes idéologues et leurs progénitures.

Le choix du système, de sa gouvernance et de sa prolifération au fil du temps a été une simple formalité pour ceux qui dirigent encore et profite de la décadence de nos valeurs et de nos ressources en général. Pour des raisons de conquêtes et de conservation des pouvoirs, la Nation a été sacrifié au profit de cette République informelle sachant bien que cela orientera le pays sous une gouvernance de maitres à esclaves et non de citoyens aux droits et obligations égales.  De la même manière nous sommes entrain d’accepter d’être manipuler avec des élections les plus ridicules de l’histoire de la Démocratie. Conduire notre pays dans un processus électoral sans établissement des bases d’une nation solide exposera le peuple à une Démocratique tyrannique où les actes les plus horribles trouveront leurs explications rationnels.

Les acteurs très organisé ont pris toutes les précautions dans la structuration du pouvoir qu’ils étaient prêt à usurpé, avant l’indépendance. Sans ambigüité, ils ont recruté des chefferies traditionnelles, les ennemis des chefferies qui refusent leurs alliances, des intellectuelles, des voyants, marabouts, féticheurs… en les promettant le partage du pouvoir, des recettes qui seront perçus comme taxes et les bradages de biens sociaux. De là est créer l’armée, pour mater l’opposition dans la chair et dans le sang, la police plus proche des populations pour récolter des informations et terroriser les citoyens, la gendarmerie pour coordonnée les activités juridique, militaires et paramilitaires. La gendarmerie assure aussi la gestion des informations, propose des solutions et faits exécuter, par les autres corps, les décisions politiques, judiciaires et extrajudiciaires.  Elle joue un rôle de pivot, une police secrète qui corrompe, poursuit les opposants et infiltres les mouvements même en dehors des frontières.

Comme toutes organisations, le profil des dirigeants compte beaucoup pour la sécurité, prospérité, et l’existence de ses membres. C’est ainsi que des critères de sélection ont été établis. A des différents échelles ont retrouve les maitres à penser (les fondateurs du système) et leurs amis étranger qui les couvre en cas de difficultés, fournit les informations, s’occupent de leurs images… Puis vient la classe d’élite érigée en familles qui pullules les services du pays (les familles qui proposent des ambassadeurs, ministres, cadres des forces de l’ordre, cadres administratifs et judiciaires, représentant d’organisations internationales, semblant d’opposants, semblant d’hommes d’affaires…) ont les appels les transmettant ou coursiers selon le contexte. Le président de la République qui doit être une personne prêt à tout pour la conquête et la conservation du pouvoir sera en liaison avec les chefs locaux acquis à leurs causes qui règnent sur les populations et surveillent les activités de la classe des transmetteurs. Ces chefs locaux jouent le rôle d’indiques pour le pouvoir, ils sont ses yeux et ses oreilles. Les exécutants eux épient, torturent et tuent, ils sont en bas de l’échelle.  Les quelques rares qui ont la gueule dure et qui dénoncent le système se font accepter à condition qu’ils ne refusent pas l’os et son usage qu’on les jette au passage. Entre tous ce monde qui vie au gout chocolat et à la saveur de yaourt et qui sont toujours à la mode, voyage partout et est aux petits soins on trouve le peuple qui est pilonné, qui ne voyage que pour s’exiler, qui est privé de sa dignité et de ses besoins élémentaires.

La politique ethnique est un classique pour continuer à pérenniser le système qui a asservit ces ethnies en faisant planer le risque d’embrasement du pays. Ceci est une conspiration des dirigeants et leurs partenaires de l’opposition qui ne tarderont pas à se retrouver physiquement ou par personnes interposés pour partager le pouvoir. Après qu’ils ont livré leurs militants à leurs amis des forces de désordre quand ceux-ci ne partagent pas leurs boulimies du pouvoir.

Ne soyons pas surpris que les faiseurs de dictateurs décident de mettre un autre groupe de militaire au pouvoir en prônant l’immaturité des civiles. Sachant bien que les civiles qui sont autorisé à faire de la politique sont issus de leur mafia. Retournant ainsi le pays dans un  aller et retour sans fin en gardant toujours une avance sur le reste de la population qui lutte avec des moyens dérisoires et qui est exposé à toutes sortes d’abîme.

L’on se demande toujours << Pourquoi ces dirigeants prennent du plaisir à torturer leur peuple? Pourquoi sont-ils insensible aux désastres qu’ils imposent à leurs concitoyens? Pourquoi cette haine et ces cruautés contre de paisibles citoyens? >> 

Pour répondre à cette question, les membres fondateurs de MOPAG ont décidé à l’unanimité de lever le voile sur ce qui est devenue la gouvernance au mépris des croyances, cultures et valeurs de notre peuple. Il est important qu’on explique la raison de leur mutisme devant la situation catastrophique de nos finances, de notre justice, de nos traditions, de nos langues… et l’hypothèque programmé de l’avenir de différentes générations.

En réalité, ils sont enfermés dans une ténébreuse solitude qui les endurcisse dans le chantier de la perdition. Ils ont entrepris la désacralisation de la vie humaine au bénéfice du pouvoir et des plaisirs éphémères.

En fait, le groupe qui a décidé de s’accaparé des destinés de notre patrie avait établit un projet de destitution des pouvoir locaux, la désintégration des communautés linguistiques aux profits d’ethnies faciles à manipuler, l’anéantissement des intellectuelles sauf ceux qui se soumettent à eux, le contrôle des avoirs… Ils se sont juré fidélité à travers un pacte. Puis, ils ont entrepris des rites initiatiques qui devaient consolider et scellé leurs amitiés pour la vie. Se servant de différents guérisseurs, marabouts… qu’ils s’empresseront d’éliminer pour qu’ils soient les seuls à détenir ces protections spirituelles. Ils utiliseront aussi des rites initiatiques sectaires importés pendant leurs éducations en  dehors du pays. Globalement, ils ont instauré des techniques d’initiations et des tickets d’entré dans leur organisation. Mais dès le départ certains d’entre eux ont eu des problèmes de conscience et des troubles moraux à cause de l’enseignement traditionnel et la cruauté des rites initiatiques où des séances de partouze entre hommes, les partages d’épouses et même d’enfants font légions. Sans oublier les sacrifices humains à des fins spirituelles pour magasiner un capital d’énergie qui est sensé les aider à endoctriner le peuple. Les faibles d’esprits entre eux furent éliminés physiquement pour qu’ils n’exposent pas la troupe.  

Dès la proclamation de l’indépendance, ils furent appelles à des chefs traditionnels Africains qui autorisèrent leurs enfants à venir aider le fragile pouvoir qui venait d’être installé dans notre pays. La majorité de ces hommes et femmes de savoir étaient déjà en exil et résistaient à la tentation sectaire qui endoctrina de jeunes intellectuelles Africains. Leurs arrivés dans notre pays facilita l’implantation d’un pouvoir absolu mais ils y avaient des inconnus dans l’équation Guinéenne. Des villages traditionnels restaient totalement impraticables et insoumises. Des rivières et fleuves hostiles aux étrangers même des Guinéens d’autre ville. Ces difficultés étaient le résultat d’un pacte de protection en autochtones et esprits occupant les lieux. Les populations vivantes dans ces endroits ont harmonisées leurs relations avec ces esprits qui veuillent sur toute la communauté. Ces contrats de bon voisinage existent depuis que nos ancêtres ont voulu dompter la nature ou ont cherché à se protéger d’autres envahisseurs. 

Devant ces phénomènes et dans la panique, les hommes et femmes aux pouvoirs décidèrent de faire appelles à des forces d’ailleurs que nous ne citerons pas par respect des traditions et coutumes des autres. Mais ces efforts devins vaines. Le pays n’était pas gouvernable dans sa totalité. Quelques résidu de chefs locaux rendaient infernal la vie de ces auto proclamés hommes et femmes de pouvoir, d’ailleurs plusieurs en disparaissaient. C’est suite à cela que le pouvoir central décida de bannir toutes les chefferies traditionnelles.  Pour réussir, ils ont employé la méthode de division aux seins de ces familles, villages, villes, communautés linguistiques… De la, ils ont tué des chefs et leurs héritiers qui n’ont pas eu la chance de s’exiler à temps. Les terres, biens… furent arrachées. Ces actes désorganisèrent les populations. Ils se servir de leurs nouveaux alliés pour terroriser le peuple. Violant et faisant violer femmes et enfants de simple civile pour détruire le moral de la société et en assouvissant au passage  leurs désirs de magasinage d’énergies. Des pratiques rependues du sommet jusqu’aux représentant locaux du pouvoir central. Ainsi les populations avaient toujours l’obligation de trouver de belles filles et de femmes pour les cadres de la République et les tenants du pouvoir. Ceux qui n’acceptaient pas ces pratiques sont humiliés, torturés et exécutés. Des milices furent recrutées pour augmenter l’angoisse du peuple.

Avec tout cela, Ils y avaient toujours des mecontents qui attaquaient physiquement et spirituellement les tenants du pouvoir et leurs représentants locaux. Pour résoudre ce problème, les hommes et femmes aux pouvoir décidèrent d’employer des moyens hors du commun. Ils monteront une politique basé sur les accusations, délations, corruptions, menaces… à l’encontre de leurs nouveaux partenaires qui sont des sorciers, marabouts… Là, ils utiliseront les secrets qui permettent aux chasseurs d’attirer les gibiers pour attirer les populations dans les réunions populaires. Cette magie terrorise la proie, la rend réceptive et docile. Elle facilite la transformation en objets ou animaux pour se cacher de ses ennemis ou pour attaquer ces derniers. Ils se serviront du pouvoir des bergers pour guider le peuple comme un troupeau. Le plus édifiants est l’utilisation de ce savoir pour faire consommer d’autre potion magique à la population. Nourrissant des animaux domestiques avec ces potions et mêmes arrosant des arbres fruitiers et des plantes légumineuses qui seront vendu sur le marché. A chaque fois, ils prennent toujours des précautions pour que les propriétaires des ces animaux ou plantes ne soient pas aux courants sinon ils s’en méfieront et alerteront amis et familles. Les forces de l’ordre seront massivement endormies avec cette pratique. Les forçant à manger dans les camps ou de recevoir du riz à bas prix. Ca c’est pour contrôler spirituellement ces forces. Pour s’assuré de l’abondance des denrées alimentaires, les tenants du pouvoir opteront pour le ravitaillement puis l’importation. Ce qui facilite des prières sur les produits et nourritures avant d’attendre le marché ou les familles. Les tenues et armes des forces de l’ordre bénéficies particulièrement de prière avant la distribution dans les casernes. Pour les édifices publiques, ils ont pris les soins de les confié à des esprits moyennant sacrifices humains. Pour cette besogne, ils ont entre autre sacrifié des peux de fétus  préalablement recueillit avec l’utérus des mères. Les bébés devraient d’abord suivre un rituel étant dans l’utérus puis les yeux, les peaux et les partis génitaux seront sécher et ajouté d’autre mélange contenant les menstrues de vierges, entre autres. Plusieurs positions fabriquées différemment avec des parties humaines furent versés sur les fondations de la banque centrale et d’autres banques, des ambassades, des ministères, des universités, des camps militaires, de la radio télévision nationale, prisons, ports, aéroports, les palais, gouvernorats, hôpitaux, usines, justices, commissariats…  Certains de ces édifices ont été battis après l’enterrement vivant d’être humains comme sacrifices. Tous cela pour museler les citoyens et les étrangers qui y pénètres.

Mais avec tous ces sacrifices le peuple trouve toujours les moyens de se révolter en plus ils ont perdu beaucoup de personnes dans les chantiers surtout dans infrastructures routières et la construction d’usines. Entre temps des suspicions, accusations et maladies spirituelles ont écorcé  leurs relations. Ils prendront le temps pour sacrifier certains collaborateurs pour dissiper les doutes avant d’entamer l’attaque qui allait suivre. Ceci consistait à bannir l’éducation scolaire proprement dites, l’éducation civique, l’éducation coranique, l’éducation catholique, l’éducation traditionnelle ou initiatique… Au passage, ils dénonceront beaucoup de citoyens aux quels ils collent des étiquètes de sorcier. Des enseignants, étudiants et familles seront enrôlées de force dans le parti unique pour prêcher les bienveillances de la propagation de l’ignorance, de la terreur, de la soumission, de la fatalité… Ils recruteront d’artistes, sportifs, musiciens… qui seront spirituellement aveuglé afin qu’ils obéissent totalement et participent à la manipulation populaire. Ils feront disparaitre ceux qui s’opposaient à cette pratique. Les rescapés se feront appelé exilé avec un traumatisme inexplicable qui déchira l’âme, détruit la conscience et anéanti toutes jouissances humaines. Des hommes qui traînent leurs ombres comme un fardeau. Pour ces dirigeants l’ennemi c’est l’éducation, le bien être, la cohésion sociale, l’information, la liberté individuelle et collective… En endoctrinant le peuple se dernier est sensé se soumettre et se laisser faire. Ils soupçonnaient qu’il y a des gens qui utilisaient des méthodes très intelligentes pour enseigner la révolte au peuple. Un réseau de dénonciations, des calomnies, d’humiliations et de tortures fut mis en place comme système de gouvernance. 

Pour réussir cette entreprise, ils ont besoin de protections spirituelles pour parer aux représailles. C’est ainsi qu’ils braderont sans état d’âmes des zones aurifères, diamantifères… des patrimoines communs pour des intérêts personnelles.  Mais, si signer des contrats est facile, l’application de ces actes en est un autre problème. Ils rencontreront de solides résistances des propriétaires des lieux. C’est à partir de là que les routes ont commencé à tuées, des constructions s’effondreront en emportant des vies humaines, les usines peineront à être installé et feront des victimes en nombre significatif, entre autre. Pour calmer et éviter les révoltes ou les abandons de postes par les travailleurs et cadres, ils feront courir des rumeurs insinuant que plus il y a de mort plus les chances de s’enrichir devient énorme. 

Ils investiront massivement à l’importation de magiciens, sorciers… à travers le monde pour que les compagnies ne mettent les clés sous les paillassons.  Simultanément, ils mettront une grande pression sur le peuple pour travailler plus que jamais et encourageront ces compagnies étrangères à garder la fois en l’avenir de leurs relations. Ils troubleront l’ordre naturel des choses en amenant d’autres esprits sur le sol de leurs ancêtres. Ils leurs seront demander plusieurs sacrifices bien entendu d’animaux et d’humains. Des chameaux, chevaux, ânes,  chats serviront pour des potions qui seront versé dans tous les carrefours et marchés du pays. Ca c’est pour que la population soit docile. Le sang de Lions, Loups, corbeaux, hiboux préalablement préparé seront servit comme boissons à chaque fois qu’ils devront parler en public pour que le peuple ait peur d’eux. La graisse humaine avec une mixture gluante les servira d’huiles corporelles pour que le commun des mortels ne les résiste. Les vaches, moutons, chèvres de couleurs noirs seront sacrifié pour exposer les traitres parmi eux. Mais ils y a un pas à franchir pour obtenir le pouvoir de décider, ce qui n’est autre que le pouvoir d’imposer. Pour cela, les maitres étrangers les prépareront une surprise. Une braise sera préparée dans un four de manière à ce que ce qui y pénètre ne puisse y sortir. Ils leurs seront demander de sacrifier une personne chacun qui est très lié à eux soit un enfant ou un parent qui sera symbolisé par un poulet et un chien de couleur rouge. Delà chacun est libre de son destin. Ils leurs seront demander individuellement de faire le serment qu’ils n’auront jamais pitié des personnes sacrifiés qui sont en réalité vendu et qui seront symbolisé soit par une bague, une chaine ou tout autre chose qui sera facile à porté partout. Ces objets seront utilisé spirituellement quant ils seront en difficultés et en ressentiront le besoin. Avant que leurs vœux ne soit exhaussés, ils entendront la voie de la personne sacrifié qui pleur en leur demandant pourquoi un tel sort, qu’ont-ils fait pour mériter cela… ? En réalité c’est un esprit qui cherche à les induire en erreur car quand ils auront pitié, ils mourront aussi selon les termes du pacte signé. Le pacte sera scellé quand les poulets et les chiens seront jeter dans le four et que chacun d’entre eux accepteront d’être utiliser comme tel s’il trahit et qu’ils acceptent de brulée comme ca en enfer. Ils mangeront les viandes de poulets et de chiens sacrifiés pour compléter le rituel. Les personnes qui seront sacrifier mourront d’accident ou naturellement dans les jours qui suives. Il est important de noter qu’aucune femme n’a été autorisé à participé à ces cérémonies. Pour eux les femmes sont trop sensible et se pose trop de question donc faible. D’ailleurs ils utiliseront les femmes comme appâts pour attirer des étudiants, des cadres, d’opposants, de diplomates... qui seront gavés de potions magiques à la faveur des gens au pouvoir. Une détaille est aussi important, c’est celui du contrôle des naissances. En fait, ils surveillent les femmes en ceintes pour utiliser et anéantir l’énergie des enfants qui naitrons avec du pouvoir dans le pays. Ils ont des gens dans les hôpitaux pour les aider dans cette honteuse tache. Ces sont ces gens qui jouent le rôle de docteur de la mort, empoisonnant et tuants les citoyens. Des mécaniciens spécialistes du sabotage sont aussi mis à contribution pour fomenter des accidents qui ne sont aussi des moyens d’exécutions.

Après ces efforts, un calme s’abattra dans tout le territoire. Le peuple est plus que jamais travailleurs et n’ose pas poser de questions sous le sceau du pachyderme (l’éléphant) devenue un dieu (Sily). Les citoyens devront désormais respecter et idolâtrer la bête. Cantonner devant les images de cet éléphant que personne ne connait. Pour combler la messe, les citoyens furent forcés à s’habiller tous en blanc pour participer à la réception des consignes hebdomadaires. Un lavage de cerveau programmé sous les regards menaçants de la milice populaire qui peuvent faire disparaitre n’importe qui sans aucune forme de justice. A travers ces séances, des femmes furent engagé pour épier leurs époux et enfants, sous les menaces.  Les tentions deviennent énormes dans les familles ainsi que dans les communautés. Les soupçons des uns envers les autres augmenta l’angoisse, la frustration, des rancœurs,  de l’incompréhension, de la haine… Des parents furent utilisés pour envoyer des courriers urgents dans lesquels il est question de vie ou de mort à leurs enfants afin qu’ils reviennent plus vite. Ils prendront le soin de tracer des chemins sensé être sécurisé que ces exilés devront emprunter mais à leurs arrivé au pays ils disparaitront sans jamais fouler le sol familial. Certain de ces parents vivront une existence courte, empoisonné par des remords et un secret qu’ils garderont à jamais pour eux.  Des parents en général illettré, facile à manipuler et surtout  traumatisé par les menaces du pouvoir en place sont devenu des proies faciles. Tout est aussi organisé pour occuper le peuple. Du travail, de la musique, du sport, des concours de dance, du théâtre, des taxes de plus en plus élevés, des contrôles très serré… sont au menu quotidien.

En coulisse différent groupe s’organisèrent pour en finir avec cette façon de gouverner. Ils seront en majorité exécutés soit à la place publique ou dans des conditions inhumaines.

Ce vent calme annonçait une autre tempête. Des hommes de savoir ont pris les soins de tisser des liens sans aucune bavure. Ceux qui pouvaient se déplacer l’on fait pendant la nuit et ceux qui étaient trop surveillé ont envoyé leurs meilleurs élèves ou enfants. Les rencontres se feront dans la brousse pendant les nuits des jours de festivité. C’est à partir de là que certains représentants locaux ont commencé à avoir de la visite. Des poules, moutons, chèvres, serpents, grenouillent qui leurs parlent dans leurs langues maternelles pour les mettre en garde de quelconques agissement déplacé. Effaré les représentants locaux demanderont des mutations express qu’ils n’attendront pas. Des urines d’animaux seront mélanger à des potions magiques vont être expédié dans les grandes villes et seront verser dans les grandes artères pour que les dignitaires du régime les traverse. L’objectif était qu’ils soient paralysés physiquement et mentalement afin que le peuple soit libre. Tous ces travaux ont eux lieu de manière anonyme. Ceux qui l’on fait n’attendaient aucune reconnaissance. Une fois encore les dirigeants auront les nouvelles d’abandons de postes et les raisons. Des militaires spirituellement préparés et armés lourdement seront envoyés pour nettoyer ces localités. Des massacres de familles et d’étudiants vont suivre parmi les organisateurs. D’autre suspendront leurs villages que les militaires ne verront jamais au grand dame des villageois qui les observe faire des vas et viens pour des années. Ils réussiront même à envoyé une troupe d’insectes qui dérangera fortement les officiels du pays.

Les tenants du pouvoir réussiront à convaincre un petit groupe capturé de sauver leurs familles en attaquant les plus dures. Une tache complexe, compliqué et très dangereuse car ils savaient que s’attaquer aux autres est un suicide. Ils ont été promis que leurs familles auront tous ce qu’ils auront besoins s’ils ajoutent à cette liste des Guinéens vivant à l’étranger qui utilise des pouvoirs mystiques contre les dirigeants du pays. En réalité la liste comportait les noms, prénoms et les noms de jeune fille de la mère de certain de leurs collaborateurs qu’ils n’arrivent pas à se débarrassé. Avant de faire le travail, ils ont demandé d’être enfermer pour une période de quarante et un jour pendant les quelles ils seront nourrit uniquement de céréales et de l’eau.  Pour faire bien, ces hommes de savoir commenceront par la liste qui leurs à été fournit avant de se suicidé en attaquant leurs propres amis. Une fois encore les dirigeants ne respecteront pas leurs promesses au contraire ils manipuleront les enfants pour qu’ils continuent à les servir contre une liberté et une complicité dans les dénonciations de citoyens. Ils seront même utilisés pour créer des problèmes dans les familles de leurs clients en accusant tel ou tel de ceci ou de cela.

Des mesures seront prise contre ces pratiques par les hommes de savoir qui sortiront entre autres une connaissance utilisé par les nomades et les peuples de la foret quant ils sont perdu et ne peuvent pas trouver le chemin de retour ou quant ils ont la nécessité d’aller très loin et de revenir le même jour. C’est une méthode de raccourcissement des distances qui permette d’aller n’importe où sur le globe et de revenir avant le coucher du soleil. Cela permettra de mettre en place un réseau d’entraide qui se servira de la propagande des dirigeants pour installer des zones de prière. Le succès était tel que le gens au pouvoir on crues se faire du bien en finançant de plus en plus de lieu de prière afin que ceux-ci manipulent le peuple en leurs faveurs. Les dirigeants se rendront compte de cette pratique et châtieront durement des citoyens qu’ils accusent de fomenter un coup d’Etat contre le pouvoir en place. Des étudiants très concerné rencontreront leurs maitres pour  savoir ce qui va les arriver. Ils seront conseillé de s’effacer jusqu’à ce qu’ils soient contacté. Les jeunes très fougueux insistèrent sur la durée de leurs repos.  Les maitres diront aux étudiants de prêter l’oreille, une catastrophe de grande nature, qu’ils ne dévoileront pas, se produira. Dès lors chaque étudiant devra se préparer pour la suite des événements. Quelques semaines après, la terre tremblera et les étudiants rallieront tous les bases. Des prières sur prières conduiront les gens au pouvoir dans une terreur qui se soldera par le départ d’une de leurs grandes figures. C’est ce qui annoncera la fin du premier épisode.

Le groupe qui proclamera la prise le pouvoir nettoiera physiquement plusieurs membres du clan qui gérait l’Etat.  Ils crieront leurs bonnes fois qui se solderont par des accusations arbitraires, des séquestrations, des disparussions… Pour être bref, les mêmes agissements continueront de manière informelle et disproportionné. Des faux prophètes seront préparés pour endoctriner le peuple à travers les produits et nourritures importés. Des lieux de guérisons miraculeux verront le jour pour distribuer des amulettes, faux médicaments et pleins produits à base naturelle pour endormir le peuple. A un moment trois mille Djembés sacrés furent fabriqué pour servir d’écritoires pour des formules magiques destinées à anéantir la colère du peuple. Ce dernier en avait marre de sa misère et voulait du travail et un salaire décent. Ces poisons magiques seront injecter dans les animaux à l’issu d’une grande campagne de vaccination des animaux destiner à la vente. Les vétérinaires feront un exploit travail non seulement de repérage mais aussi de contrôle pour que les marchés du pays soient bien servi. Les participants seront très bien récompensés pour ce travail.

Cette lutte spirituelle continuera et écorcera le pouvoir en place. Déterminés, les hommes de savoir ont réussit à fermé des villages, des entrées et sorties de villes, des carrefours… qui déshabilleront toutes personnes malintentionnés, des pouvoirs qu’elles détiennent. Maintenant, ces serviteurs du peuple se déplacent physiquement et spirituellement pour donner des ultimatums pour aviser les tenants du pouvoir des conséquences de leurs actions. Mais toujours est-il que les dirigeants ont plus d’enfants biologiques et de citoyens à sacrifiés en chaque besoin pour renforcer leur pouvoir. Les panoplies de jeunes filles qu’ils s’accouplent et de jeunes garçons qu’ils sodomisent les servent de réservoir dans cette quête de survie. Même quant ils mettent certains d’entre eux en prisons, pour calmer le peuple devant la grossièreté leurs abus, ils s’arrangent toujours pour envoyer de jeunes innocents satisfaire ces sataniques besoins. Ainsi des jeunes filles et garçons préalablement corrompu par les rabatteurs sont violement abusés et traumatisés dans un pays où ils ne peuvent obtenir soins et justices. Leurs bourreaux qui sont aussi la cause de leurs misères n’hésiteront pas à les faire disparaitre s’ils sentent que les victimes constituent une quelconque menace pour eux.

Ils corrompent les citoyens en les promettant des postes de responsabilités dans le secteur public ou privé, des bourses d’études à l’étranger, des visas, de juteuses affaires, la sortie d’un parent de prison, les soins médicaux d’un enfant, de l’argent…  D’ailleurs les ambassadeurs et consuls qui arrivent dans le pays sont spirituellement préparés pour qu’ils obéissent aux désirs des dirigeants qui utilisent ces privilèges pour abuser le peuple. Les diplomates qui résistent à leur sale magie sont accusés ou tout simplement harcelé afin qu’ils demandent mutation à leur hiérarchie.

En plus du pouvoir Etatique qui les permet de croire à la détention d’un pouvoir absolu, ils ont des amis ailleurs qui sont près à les soutenir quelques soit leurs forfaitures.

Des actions qui coutent très chère  à notre patrimoine et nos populations sont toujours menées. La saigné financière de notre République sert malheureusement encore contre notre peuple. Des milliards sont jeté pour avoir des protections éphémères.

Devant l’ampleur de la situation les hommes de savoir travail jour et nuit pour le peuple et ne demande ni salaire ni récompense. C’est un travail difficile et très complexe mais nécessaire pour la survie de notre peuple. Ils prennent toutes ces peines pour que la flamme allumée par nos ancêtres ne s’éteigne. Sans ce douloureux sacrifice, le monde se souviendra de nous à travers les livres car même ceux qui  font du mal à notre peuple ne survivront aux pièges du Diable qu’ils servent dans leurs chambres privées, chambres d’hôtels… Au passage demandez à vos leaders politiques : Pourquoi déciment-ils nos concitoyens Albinos ? Pourquoi ont-ils des secrets sur leurs gestions des biens publics au peuple qu’ils jurent servir ? Pourquoi un gout prononcer pour les petites filles, petits garçons, les citoyens de la même famille, pour les fétiches, pour la souffrance de leurs concitoyens… ? Pourquoi les gens meurent à chaque fois qu’ils organisent des événements ? Pourquoi leurs amis de l’opposition mobilisent les populations ? Que pensent-ils de leurs avenirs et celui de leurs familles en servant le diable ? Où vont nos milliards ? Pourquoi la santé et l’éducation notre peuple ne les intéresse pas ? Pourquoi les femmes sont violées pour que leur conjoint, frères … n’aille ou ne reste en prison ou pour obtenir du travail ? Pourquoi le viole systématique des femmes en conflits avec la loi ? Quelles sont les conditions des détenues ? Pourquoi notre peuple est cloué sur les bancs des pays miséreux ? Pourquoi condamner le peuple à vivre dans l’obscurité, à boire les eaux sales… ?   

C’est pour toutes ces raisons que nos hommes de savoir appel l’ensemble des populations à la protection et la sauvegarde de nos valeurs humaines qui implique l’éducation de la tolérance, de la paix, de la cohésion sociale, de nos savoirs ancestrales, du respect d’autrui, à combattre le Diable et ses serviteurs... Parce qu’il y a des causes qui nécessitent l’apport des victimes, les hommes de savoir informe chaque citoyen la nécessité de faire des prières afin que nos cœurs meurtries guérissent du poison et se protège des tentations du Diable. En tenant compte de la désacralisation de nos lieux de prière par les dirigeants et leurs alliés, chaque personne est invité à faire les prières dans sa maisons, aussi dans un élan de solidarité assister les voisins et soutenir les plus pauvres d’entre nous. Ces prières peuvent être individuelles ou collectives et devront être intenses.  Dites dans vos prières sincèrement:

*Seigneur, nous avions obéi à nos chefs et à nos grands.  C’est donc eux qui nous ont égarés de Ton Sentier. Seigneur de l’univers, inflige-les un châtiment très douloureux et maudits les d’une grande malédiction.

Délivre-nous des ténèbres et de l’angoisse, met-nous sur le vrai chemin, Ton chemin. A Toi nous nous soumettons. En Toi nous plaçons notre confiance. Seigneur ne fait pas de nous une cible pour les persécutions des injustes. Délivre-nous ainsi que tous les peuples opprimés, par Ta miséricorde, du diable et ses serviteurs. Gloire à Toi, le Dominateur suprême. *

Après ces prières vous verrez ceux qui utilisent leurs biens ou les biens volés pour nous égarer seront anéantis et nous seront témoin de leurs châtiments. Ces hypocrites connaitront l’humiliation.

MOPAG (Mouvance Patriotique Guinéenne) invite tous ceux qui ont bénéficié du savoir de joindre le peuple dans cette noble tache.

Nous remercions et encouragerons ces bonnes volontés qui continuent dans l’ombre d’utiliser leurs savoirs pour protéger notre peuple. Particulièrement ceux qui se lèvent la nuit pour veiller sur notre communauté, ceux qui éloignent des esprits maléfiques de nos cités, ceux qui enlèvent les pièges dans nos chemins, ceux qui soignent les victimes d’actes spirituels, ceux qui rétrécissent nos terres aux injustes, ceux qui surveillent et prévoient les actes des ennemies de notre peuple, ceux qui œuvre pour la paix, la prospérité, l’éducation… Grand merci à vous. Et surtout de continuer le travail car le peuple a plus que jamais besoin de sortir de ce cercle vicieux qui nous empêche de voir le jour où la joie remplacera l’inquiétude. N’oublions pas ces dirigeants obscurcissent volontairement les citoyens pour en faire des esclaves.  Pour barrer la route à ces pratiques rétrogrades nous sommes dans la nécessité d’éduquer les membres de notre société afin qu’il y ait un éveil social considérable. Nous devons investir sur le développement humain, c'est-à-dire utiliser l’éducation comme moteur  de toutes nos luttes. Transmettre le savoir sans attendre la décision de ces dirigeants qui s’abottent toutes les efforts de notre société. En cela nous gagnerons beaucoup de temps. Chacun d’entre nous peut apprendre à lire et à écrire à un ami, un frère, un voisin… pour le bonheur de tous et toutes. 

Nous tenons à ce que les femmes soient reconnues pour leur participation active dans les processus du changement dans notre pays. Sans ces braves femmes qui collectent, transportent, distribuent… les taches seront plus difficiles pour tous les combattants. Malgré des moments particulièrement difficiles du à l’arrestation, séquestration, décès… d’un enfant, du mari… ces femmes surpassent leurs douleurs pour servir la cause commune. Les femmes de notre pays méritent le respect et l’honneur. Sans elles, ils n’y aura pas de Nation ni Vraie République. Avec elles, le pays aura toujours une solution à ses problèmes. Elles méritent au moins le salaire et les mêmes opportunités dans la gestion des affaires publiques. Personne n’a le droit de considérer les femmes comme des accessoires après tout le sacrifice consenti pour la paix et la valorisation de notre identité.       

Nous diront aux jeunes d’apprendre activement avec beaucoup de considération nos cultures. Les richesses du savoir hérité de nos ancêtres est la clé pour tout succès dans la vie, à condition de ne jamais l’utiliser pour faire du mal. Choisissez ce que vous voulez devenir et apprenez patiemment comment y arriver à partir de ceux qui détiennent le savoir. Retenez que les meilleurs enseignants testeront votre patience et votre niveau de tolérance. En plus, ils ne vous enseigneront pas à cause de l’argent.  D’ailleurs vous serez surpris qu’ils n’utilisent pas leurs savoirs pour s’enrichir. Soyez généreux avec vous-même, en prenant le temps qu’il faudra pour apprendre à être gardien de nos traditions. A savoir que les hommes sont au dessus des esprits. Il ne faut jamais vénérer un esprit. C’est pourquoi nos cultures ne sont pas en contradiction avec la parole divine car le savoir légué par nos ancêtres est une science.        

Quoi qui arrive, il ne faudra jamais oublier que des générations de citoyens de notre pays on subit des traumatismes causés par nos dirigeants. Des citoyens ont été torturé à l’acide, leurs corps repassé avec le fer à charbons chaux, des femmes abandonnées dans leurs menstrues pour des mois sans aucun soin, des hommes ont eux leur testicules plongés dans des verres chauffés au bord de la fonte  ou dans des bols contenant d’insectes venimeux, des jeunes obligé de se gifler entre amis pour s’accuser mutuellement et devenir des ennemis à vie, des parents obligés de signer des actes pour taire les cris de leurs enfants qui sont effrayer avec des serpents ou des outilles de tortures, des opposants accusés de voles et obligé de regarder le soleil les yeux ouvert pendant des jours pour les aveugler, des anonymes  lynchés par les populations sous les manipulations des dirigeants, arrachages de dents sans anesthésie, la sections des vaines, les noyades, la cigarette dans les yeux… la liste est longue.  Certain de ces  pratiques continues et les bourreaux rivalisent toujours de nouveaux méthodes de tortures. Des individus  qui sont devenues au fil du temps, souvent de manière héréditaire, des spécialistes des cruautés humaines. C’est comme ca, que les hommes deviennent des bêtes redoutables avec l’argent du contribuable. 

Inimaginable qu’ils soient, des journalistes nationaux et internationaux acceptent l’argent et se taisent devant ces pratiques qui risque d’arriver un jour à leurs enfants ou leurs proches. De cette manière, ils deviennent complices et responsables de la deshumanisation de notre espèce. Mais à combien négocieront-ils leur vie ou celle de leurs enfants comme ils sont entrain de le faire avec des millions de citoyens et un milliard de parents à travers l’Afrique, en acceptant d’être corrompu? Qui les protégera quand leur tour arrivera ? Ceux qui vous corrompent aujourd’hui sont les mêmes qui vous exposerons demain et vos activités compromettrons l’avenir de vos proches. Car de toutes les manières il y aura justice. 

La corruption est l’arme du diable pour s’accaparer de l’énergie, la chance, la richesse, le talent, l’habileté, la prière, l’esprit… de celui qui accepte d’être tenté. Cela conduit à la perte de dignité à travers la dépendance, la souffrance, la prostitution, la désocialisation, l’isolement, la tourmente, l’errance, la perdition, l’esclavage, la deshumanisation…

Nous informons les investisseurs, que la Guinée sera ouverte aux grands travaux quand notre peuple connaitra la sécurité, la justice et la quiétude sociale. Avant cela, tout investisseur sans vergogne y va à ses risques et périls. Renseignez vous sur ceux qui ont abusé de notre peuple. Leurs fortunes ne serviront qu’à soigner le grand vide qu’ils ont creusé dans leur vie. De divorce, au drame en passant par la disgrâce, ils vous informeront de ce qu’ils ont réservé pour eux-mêmes en méprisant notre peuple. Nos esprits poursuivront toujours ses abuseurs et leurs infuseront  la pire des catastrophes humaines. Le transport frauduleux des terres qui contiennent le reste de nos ancêtres réserve un malheur à la hauteur de la souffrance de notre peuple, à ceux qui prennent le plaisir de s’y compromettre. Les pays qui abusent de leurs influences négativement aussi ont connu et connaitront des problèmes sans solutions et les individus qui se prêteront à ces jeux s’exposent à des maladies qu’aucune science moderne ne peut soigner.  C’est pour cela certains sont atteint de maladies qui ne sont autres que des malédictions. Les pollutions qui empoisonnent aussi nos sociétés couvent un sérieux revers contre les instigateurs qui sont et seront poursuivie par des esprits qui ne sont pas content de l’intoxication dont ils sont victimes.

Enfin, entre le réel et l’imaginaire, le vrai du faux allant du passé au présent, de l’ancien à la nouveauté, de haine  à la l’amour, de l’ignorance au savoir, des ténèbres à la lumière, de la vie à la mort, de l’enfance à la vieillesse, de la pauvreté à la richesse, de la lutte à l’abnégation,  de l’illusion à la raison, de la négation à la croyance, de l’intention à la passion, de l’abandon au courage, de l’abus à la punition, de la trahison à la repentance, de la faiblesse à la force, de la barbarie à l’héroïsme… se hissent les pièges du malin et l’ardeur du juste dans la gestion des biens, des peuples, de l’histoire, du présent et de la projection de l’avenir. De là nait le pouvoir qui se développe, s’apprend pour servir des peuples et des causes nobles et justes. Et l’usurpation qui est l’arme des médiocres, des faibles d’esprits, de bandits, de malades mentaux et criminels engendre des traitres qui ne respect aucun dogme, aucune religion, aucune raison et aucune loi.

Quand le pouvoir affame, méprise, torture, mutile, honni, obscurci, compromet, tue… le peuple qu’il est sensé servir, alors les hommes et femmes éclairé ont la responsabilité morale d’agir pour acculer ce pouvoir de toute les manières possibles.  Car ce pouvoir n’en ait plus un et, quoi qu’il en soit, doit périr pour ne plus naitre de ses cendres. Ces actes devront être proscrits dans la manière d’agir et de gouverner.

Pour ces dirigeants, il ne doit les rester que l’asile pour avoir accepter de vains espoirs et avoir comploté contre le peuple. Nous n’accepterons plus de rançons de vous ou de vos collaborateurs. Vous avez servi le diable parce que trop pressé de jouir de la vie. Vous avez oublié que de la mort peut sortir de la vie et de la vie peut sortir de la mort. Mais vous êtes ce que vous êtes, des pervers.

Ceux qui spéculent sur le malheur de notre peuple condamnent l’avenir de leurs pays et celles des générations qui s’y succéderont. Qu’ils n’oublient pas de rendre ce qui les reste des biens volés, demander sincères pardons à notre peuple et garder la ferme volonté de ne jamais recommencer. Sans cela l’ordre s’établira et les conséquences dépasseront de loin l’angoisse de cette mère qui refuse de se séparer de son enfant injustement tué ou de ce père qui a fondé tout son espoir sur son fils qui ne rentrera jamais à la maison par ce que quelqu’un a pris la responsabilité d’en décider autrement. 

Retenons, ensemble, que le diable fait craindre l’indigence et commande des actions honteuses. Et Dieu, le Tout puissant, promet pardon et faveurs venant de Lui.

Merci,

Souleymane Bah (USA)

soulbah@yahoo.fr 

 

Message personnel : Ce message s’adresse à toi et tes associés, qui avez tenté de m’étouffer dans mon sommeil pendant plus de trente ans. J’ai reçu le message que vous avez décidé de me fusiller sur un poteau parce que vos magies sont sans effet. Désormais, les esprits que vous enverrez seront retournés à vous pour vous détruire. Vous savez ce qui est arrivé au groupe que vous avez envoyé qui avait à son sein l’esprit blanc qui tenait les couteaux de boucher. Le lot de serpent que vous avez aussi envoyé aura des dents pointues pour vous mordre.

J’ai fait le vœu de servir gratuitement les opprimés à travers le monde. Inutile de chercher à me corrompre. Ce que Dieu m’a donné me suffit largement. Les gens que Vous avez corrompus pour faire des travaux dans mon village ont compromis leurs savoirs pour avoir traversé le territoire des deux fleuves rivaux.

Vous me chercher partout pourtant je n’ai jamais quitté la terre de nos ancêtres et j’y demeurerai pour toujours. Ouvrez vos yeux je serai là quand vous comploter contre notre peuple, quand vu abuserez de l’avenir des générations avenir, quand vous désacraliser ce qui ne doit l’être dans notre patrie. C’est pour cela que j’ai ordonné ses dernières années qu’il vous soit préparer des soins que vous réclamerai volontairement et qui participent déjà à votre disgrâce.

Soyez-en sure notre peuple dans son ensemble survira de vos actes et vos enfants qui refuseront de vous suivre connaitront la gloire de l’Afrique et les peuples injustement opprimé à travers le monde.  

En Dieu, le Tout puissant, je crois et en Lui je trouve mon refuge et la protection pour  mon peuple.  

 

Commenter cet article