/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par guineemining

C’est au petit matin de la semaine passée que la compagnie Rusal a clairement envisagée son intention de porter plainte contre Mahmoud Thiam qualifié de l’ex-minier des Mines, énergie et de l’hydraulique comme si la société savait déjà l’issue des nominations aux postes ministériels de l’actuel gouvernement de l’espoir et de l’union nationale.

C’est vrai que dans l’histoire du secteur minier, la plupart des ministres ont été remerciés par le fait des duels grandissime ouverts vis-à-vis de certaines sociétés minières en place Pourquoi Rusal indexe aujourd’hui qu’elle porte plainte contre lui ? Encore une fois pas contre la République de Guinée. La réponse à cette question interpelle aux guinéens tous ensemble pour illustrer ce que représente l’impact des activités de Rusal en Guinée et dans divers domaine. En tout cas, à Kindia (Debelé), les guinéens n’ont rien à profiter. A Friguia Kimbo, l’on sais tous que cet espoir de plusieurs générations a été vendu avec regret, et que tirent les guinéens de cette fameuse vente.
A Dian – Dian, légal est constaté, pas de travail et tous les engagements de la société dorment dans les bureaux climatisés.

Si nos voisins sénégalais, maliens, burkinabés et ivoiriens apprennent cette situation, ils nous dirons sans nul doute que nous ne savons pas ce que nous voulons et que tout simplement nous sommes responsables de notre pauvreté cruelle. Quand Mahmoud Thiam, pointe de doigt ces réalités, c’est cette compagnie qui instruit et enterre son limogeage comme ce fut le cas de Dr Alpha Mady Soumah et Ahmed Kanté.

Où est parti la souveraineté guinéenne quand ces sociétés minières qui se choisissent des cadres corrompus pour faire leur loi en Guinée et que les meilleurs défenseurs sont remerciées sur banc de touche à l’infini. En tout cas, la société ne dispose que 45 jours pour prouver leur capacité à développer ses ressources en Guinée. Le président par intérim le général Sékouba Konaté et le premier ministre Jean marie Doré, de l’union nationale, ces deux personnalités doivent saisir cette occasion et savoir que les fourmis piquent même aussi la tanière. Réfléchissons – y

Commenter cet article