/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

Kedougou

 

Un homme au « comportement suspect » a été arrêté dimanche dans le village de Dindéfélo (Kédougou, Sud-est) puis conduit à la brigade de gendarmerie de Kédougou, a appris l’APS auprès des services de sécurité.

 

L’individu se trouvait à la gare-routière de Dindéfélo lorsque les habitants, attirés par « son comportement suspect », l’ont dénoncé à la police des frontières. Il a été d’abord conduit au poste de police de Ségou, à 5 km de Dindéfélo.

 

L’homme, titulaire d’un passeport pakistanais, serait en provenance de la Guinée et ne s’exprime qu’en anglais et en arabe, signalent des habitants du village de Dindéfélo.

 

Vendredi, rappelle-t-on, le colonel Insa Sagna, commandant la Zone militaire N°4, couvrant les régions de Tambacounda et Kédougou, a assuré que toutes les mesures ont été prises pour faire face à la menace terroriste, en renforçant son dispositif de sécurité à la frontière avec le Mali et la Mauritanie.

 

Depuis l’envahissement du Nord du Mali au mois de mars 2012 par des groupes armés, « des mesures de sécurité ont été renforcées aussi bien au niveau de la frontière qu’à l’intérieur de Tambacounda, au niveau des points sensibles », disait le colonel Sagna, lors d’une rencontre avec des journalistes, en prélude à son installation officielle prévue jeudi prochain.

 

La Zone militaire N°4 compte le 4ème Bataillon d'infanterie, le 24ème Bataillon de reconnaissance et d'appui et la 4ème Compagnie des travaux du génie. Deux compagnies ont été mises sur pied, dont une dite d'intervention.

 

A l’intérieur de la région, des éléments ont été mobilisés pour sécuriser les points sensibles comme le pont de Gouloumbou, ainsi que celui de Kidira, à la frontière avec le Mali.

 

Selon le colonel Insa Sagna, des renseignements avaient fait état d’éléments mobiles aperçus à 50 km d’une localité malienne située près de la frontière, soulignant que tant que le territoire n’est pas attaqué, la zone ne peut intervenir. Toutefois, il a assuré être en contact avec son homologue malien.

 

Vaste de 59.602 km2, la zone militaire N°4 partage 410 kilomètres de frontière avec le Mali, à l’Est, 62 kilomètres avec la Mauritanie au Nord-est, 162 kilomètres avec la Gambie (Ouest) et 272 kilomètres avec la Guinée, au Sud.

 

Lesoleil.sn

 

Commenter cet article