/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba&aps

http://www.koaci.com/photo_art/mini1/lexPremierministreguineenCellouDaleinDiallo.jpg

 

 

Le leader de l'Union des forces démocratiques de Guinée, Cellou Dalein Diallo a de "réelles" chances de remporter la première présidentielle "réellement démocratique" que la Guinée s'apprête à organiser le 27 juin prochain, a déclaré un de ses souteneurs à l'envoyé spécial de l'APS.

Cellou Dalein Diallo "est le meilleur candidat vu l'expérience qu'il a acquise depuis 1976 et la caractéristique de son parti", l'UFDG, qui compte en son sein "toutes les sensibilités, toutes les ethnies et toutes les croyances", a ajouté M. Bâ, consultant en développement local.

"Cellou Dalein est l'homme de l'équilibre et du juste milieu, ce qui lui a valu d'être combattu par les caciques du PUP (Parti de l'unité et du progrès de Lansana Conté)", a encore soutenu M. Baldé, selon qui la formation politique de l'ancien Premier ministre "regorge de personnes de qualité dont la bonne fois n'est plus à démontrer".

Selon lui, les autorités de la transition dirigée par le général Sékouba Konaté, "font preuve de disponibilité malgré quelques couacs notés" jusqu'ici.

Interrogé sur la possibilité donnée aux Guinéens de l'extérieur de participer à l'élection présidentielle, Mamadou Cellou Baldé a dit que "c'est une très bonne chose"."La Guinée et les Guinéens, a-t-il poursuivi, ne peuvent pas vivre en s'excluant de la communauté internationale".

Parlant des relations entre la Guinée et ses voisins dont le Sénégal, M. Baldé a estimé que "Me Abdoulaye Wade dont la sagesse n'est plus à démontrer avait été mal compris par certains Guinéens", s'agissant de son soutien présumé à l'ancien chef de la junte guinéenne Moussa Dadis Camara

"L'UFDG, a-t-il déclaré, lui est très reconnaissante pour le rôle qu'il a joué après les émeutes du 28 septembre en assistant médicalement, moralement" son leader, Cellou Dalein Diallo.

"Cellou Dalein s'attaquera prioritairement à l'instauration de l'Etat de droit et la bonne gouvernance, la formation, l'emploi des jeunes et l'accès des femmes au pouvoir de décision", a assuré M. Baldé, pour qui "c'est la ressource humaine qui a toujours fait défaut en Guinée", contrairement aux ressources naturelles, qui ne manquent pas.

Commenter cet article