/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par abidjan.net

 

Il refuse de se prononcer officiellement sur la crise qui secoue la Côte d'Ivoire née de la présidentielle du 28 novembre dernier, mais Alpha Condé, nouveau chef de l'Etat de la Guinée, est un homme sur lequel Laurent Gbagbo, ancien président de la République de Côte d'Ivoire peut fièrement compter.


Le n°1 de ce pays frère, pressé par des confrères de la presse africaine sur le dossier brûlant ivoirien, déclarait: "Vous savez que sur le dossier ivoirien, je n'entends pas prendre position. Car, j'ai trop de problèmes à régler en Guinée chez moi. Laissez-moi donc le temps".

 

Mais il a débarqué à la surprise générale à Addis-Abeba (Ethiopie) lors du 16ème sommet de l'Union africaine comme l'avocat du candidat de Lmp. Alpha Condé, qui est depuis son investiture permanemment au téléphone avec Gbagbo, a retrouvé Jacob Zuma (président Sud-africain) et Dos Santos (Angola), a joué fortement auprès de ses pairs africains pour contester les décisions de la Cedeao. Organisation sous-régionale à laquelle la Guinée appartient. Alpha Condé, selon des sources diplomatiques, aurait invité "les Ivoiriens à installer Laurent Gbagbo dans le fauteuil de président de la République plutôt que de le vilipender".

 

Le leader socialiste qui refuse de reconnaître le président Alassane Ouattara, comme le nouveau président de la République de Côte d'Ivoire, ne cache toujours pas, selon notre source, sa volonté de voir son ami et frère Laurent Gbagbo "créer sa monnaie". Cette Guinée devenue la base arrière de Laurent Gbagbo pour déstabiliser la Côte d'Ivoire, pense-t-elle triompher face à la batterie de sanctions contre celui qui tente vainement de confisquer le pouvoir en Côte d'Ivoire ? Combien de guinéens résident-ils en Côte d'Ivoire et épousent-ils les idéaux de leur chef de l'Etat ?

Commenter cet article