/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par Le populaire

K. D. Diakité alias Donky, fils d'un officier supérieur de l'armée guinéenne, attaché militaire à l'ambassade de la Guinée-Conakry au Sénégal, a été mis au frais, au poste de police de Grand-Yoff. Élève dans un collège de la place, Donky est prévenu de viol suivi de grossesse commis sur la mineure Kh. Sall, 13 ans. Fait partiellement nié par le mis en cause.


Une nouvelle affaire de viol, commis sur une mineure de 13 ans, a une fois encore été instruite par la police de Grand-Yoff, qui a ouvert une enquête et auditionné la victime, Kh. Sall, une vendeuse de cacahuètes âgée de 13 ans. Entendue, Kh. Sall a incriminé K.D. Diakité alias Donky, 24 ans, comme étant à l'origine de sa mésaventure. Elle a soutenu qu'elle s'apprêtait à acheter du chocolat à mettre sur son pain lorsqu'elle a été abordée par Donky, qui lui a dit qu'il en possédait à suffisance chez lui et qu'il était disposé à lui en offrir. Kh. Sall soutient avoir accepté l'offre de Donky qu'elle a suivi jusque dans sa chambre.


 Seulement, une fois dans l'intimité des lieux, elle explique que Donky a soudainement refermé à clé la porte et l'a contrainte à entretenir une relation sexuelle, au terme de laquelle elle a soutenu avoir saigné et que son pagne en était maculé. Poursuivant, elle a révélé que Donky l'a solennellement menacé de mort au cas où elle s'aventurait à piper mot. Une menace qu'elle dit avoir prise au sérieux au point de n’avoir jamais narré les faits à sa mère. Seulement, elle ignorait que, de ce rapport sexuel, elle avait contracté une grossesse.




Le prévenu dit être la victime

Une constance qui a fini par se révéler au grand jour, grâce à la vigilance de sa mère. Ayant remarqué que sa fille se métamorphosait de jour en jour, qu'elle était fréquemment alitée et se plaignait de maux au niveau de ses parties intimes, la maman l'a conduite en consultation, au Samu municipal, d'où elle a appris que sa fille est enceinte. C'est ainsi qu'à force de questions, elle est parvenue à lui tirer les vers du nez. Kh. Sall passe aux aveux et imputa sa grossesse à Donky.


Munie du certificat médical, la maman a alerté les hommes du commissaire Daouda Bodian, qui ont appréhendé Donky pour les nécessités de l'enquête. Mis devant les faits, Donky a balayé d'un revers de main les faits de viol qui lui sont reprochés. Seulement, il a reconnu avoir entretenu une seule fois des rapports sexuels avec Kh. Sall, avant de surprendre son monde en soutenant que c'est plutôt lui la victime. Se voulant plus explicite, Donky a expliqué qu'à l'occasion des faits, la mineure lui avait fait des avances soutenues et alors qu'ils se trouvaient dans sa chambre, celle-ci l'a tiré vers le lit.


Après avoir vaillamment résisté, il dit avoir fini par céder et coucher avec elle. Au terme de son audition, Donky a été placé en garde-à-vue, en attendant d'être acheminé au parquet.

Commenter cet article